Huet accompagne les CMIstes sur la RE2020

#Quoi de neuf ? Publié le 18 avril 2022 par L'Echo de la Baie

Face aux questionnements du marché vis-à-vis de la RE2020, le spécialiste des menuiseries intérieures et extérieures Huet accompagne les constructeurs de maisons individuelles avec des outils d’aide à la décision issus de simulations détaillées.

Complexe et génératrice de surcoûts de construction estimés entre 3 et 10% selon les sources : les appréhensions vis-à-vis de la RE2020 ont contribué à la hausse des ventes de maisons individuelles en 2021, par ailleurs largement soutenues par l’engouement des particuliers (+14% entre les 10 premiers mois de 2019 et 2021*), en provoquant un mouvement d’anticipation par les constructeurs. « Face à cette actualité stratégique, Huet a souhaité être force de conseil et de proposition pour les aider à optimiser leurs choix de menuiseries », explique Arnaud Gendron, responsable marketing et innovation.

Outre une veille menée toute l’année, l’industriel a sollicité le bureau d’études Energis Engineering pour mesurer l’impact de ses gammes sur un pavillon type de 90 m2 de plain-pied, doté de 8 fenêtres, en fonction des trois zones climatiques. Résultat : un volet d’outils d’aide à la décision constitué de documentations, de tutoriels vidéos et d’un webinaire.

Quelles en sont les principales conclusions ? « Les menuiseries impactent principalement trois indicateurs : le Bbio (besoin bioclimatique), l’Icconstruction (impact carbone des produits de construction) et le DH (degrés.heures), qui prend en compte la durée et l’intensité de l’inconfort estival », indique Arnaud Gendron. « L’option Eclaz (vitrage spécifique avec apport de chaleur solaire amélioré) permet de gagner jusqu’à 5% de points Bbio avec une plus-value réduite. Pour combattre le DH, quatre options sont les plus opérantes : l’automatisation des volets roulants de type radio connectés à la domotique (dont l’impact est bon aussi sur le Bbio), le BSO, très bien récompensé dans le mode de calcul du CSTB, et les vitrages à contrôle solaires, à mobiliser en dernier recours. Concernant l’impact environnemental, l’État a prévu trois abaissements consécutifs en 2025, 2028 et 2031 de façon à permettre aux industriels de s’adapter et aux bureaux d’études d’améliorer le bilan environnemental de leurs produits. »

*FFB – Bilan 2021 et prévisions 2022, 9 décembre 2021.

Par Laurence Martin

Cet article est un extrait du dossier Fenêtres de L’Echo de la baie n°146, d’avril 2022. Pour lire le magazine en intégralité, vous pouvez vous abonner ici ou acheter à l’unité ce numéro ici.

Dans le dossier spécial Fenêtres de L’Echo de la baie, vous découvrirez environ 70 pages dédiées à l’analyse du marché des Fenêtres, avec des interviews, et un panorama de produits.

Sommaire du dossier spécial Fenêtres :

102 • Fenêtres : Le grand chambardement
104 • Marché acrobatique
113 • Huet accompagne les CMIstes sur la RE2020
114 • Aluminium et acier : Performance et discrétion
136 • Clara by AGC, l’ouvrant tout verre
138 • La fenêtre tout verre à pile ou face
140 • Bois et mixte, la fenêtre tendance
154 • PVC Toujours plus séduisante

 

N°148

Septembre 2022


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80