Objectif RE2020 : vous avez dit FDES ?

#Marchés Publié le 21 décembre 2020 à 9h47

Piliers de la nouvelle réglementation environnementale RE2020, à quoi servent les Fiches de déclaration environnementale et sanitaires (FDES) pour les fenêtres bois-aluminium ? Réponses avec Ludivine Menez, déléguée technique à l’UFME.

La fenêtres bois-aluminium a de solides arguments performatifs et environnementaux à faire valoir pour le particulier comme pour les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre de projets en quête de labels (HQE, LEED, BREEAM) ou dans la perspective de la RE2020. Outre ses performances thermique, d’étanchéité ou acoustiques, elle peut plaider l’origine des essences de bois issues de forêts gérées durablement, la non-toxicité des traitements et des finitions, un bilan carbone flatteur… Autant de critères évalués, parmi d’autres, dans les Fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES).

La juste valeur

Obligatoires pour légitimer des allégations environnementales et répondre aux futures exigences de la RE2020, les FDES sont vraiment utiles lorsqu’elles valorisent à leur juste valeur les produits et les matériaux. C’est rarement le cas des données environnementales par défaut. « Dans le cadre de la RE2020, les bureaux d’études prendront en compte d’abord les FDES collectives, sinon les FDES individuelles en valeur médiane, sinon les FDES par défaut », souligne Ludivine Menez, déléguée technique à l’UFME, impliquée dans l’élaboration des Fiches de déclaration environnementale et sanitaire collectives pour les menuiseries mixtes bois-aluminium sous l’égide du Codifab, comité représentant les professionnels du bois. « Ne serait-ce que sur l’indicateur de bilan carbone, les données environnementales par défaut (DED) actuelles sur la fenêtre bois-aluminium sont extrêmement pénalisantes : elles affichent plus du double des valeurs calculées pour les FDES spécifiques. »
Les industriels spécialistes du bois-aluminium tels MéO et Minco ont déposé leurs FDES individuelles. Une telle démarche vaut aussi lorsqu’il s’agit d’accompagner la prescription d’un produit très spécifique, comme la fenêtre ENR pariétodynamique de Ridoret.
Quant aux FDES collectives, deux d’entre elles sont éditées depuis près d’un an par le CODIFAB. Elles concernent la grande majorité de la production et du marché : les fenêtres et portes-fenêtres mixtes bois tempéré-aluminium, en double et en triple vitrage. Celles en bois tropicaux et aluminium sont en cours de finalisation. « Contrairement au ministère, qui distingue bois durable et bois non durable, les organisations professionnelles ont fait le choix de ne considérer que les fenêtres en bois issus de forêts gérées durablement, conformément à notre mission qui est de faire progresser la profession vers des ressources durables et des finitions en atelier plutôt que sur site », souligne Ludivine Menez.

Personnalisation

L’adjectif « collective » prend aussi tout son poids grâce à un outil permettant de toucher le plus grand nombre de fabricants français. Ceux qui n’entrent pas dans les « plages de validité » mais ont besoin d’une FDES pour un projet particulier, ou bien ceux qui souhaitent affiner les valeurs en fonction de leurs spécificités de production, d’énergie ou autres, peuvent utiliser un configurateur afin de produire une FDES spécifique. Ils pourront communiquer sur ces résultats après vérification externe. « Les fabricants peuvent aussi se servir de ce configurateur en interne, pour optimiser par exemple l’éco-conception d’une nouvelle gamme de fenêtres », indique la déléguée technique à l’UFME.
Autre intérêt de la FDES collective : elle décharge les fabricants de mettre à jour des données nécessairement évolutives. « Les données de ressources changeront peu mais celles de mise en œuvre, de finitions, de scénarios de fin de vie vont nécessairement évoluer, fait remarquer Ludivine Menez. D’ailleurs, les FDES ne sont valables ‘que’ cinq ans. »

Les FDES des menuiseries mixtes bois-aluminium sont consultables sur la base INIES en suivant ce lien

Texte Laurence Martin

Cet article est un extrait du dossier spécial Menuiseries Mixtes de L’Echo de la baie n°138, de Décembre 2020. Pour lire le magazine en intégralité, vous pouvez vous abonner ici ou acheter à l’unité ce numéro ici.

Dans le dossier spécial Menuiseries Mixtes de L’Echo de la baie, vous découvrirez une vingtaine de pages dédiées à l’analyse du marché des menuiseries bois-aluminium, avec des interviews, et un panorama de produits.

Sommaire du dossier spécial menuiseries mixtes :

64 • La fenêtre bois-alu cultive ses atouts
66 • La fenêtre bois-aluminium stable dans sa niche
68 • Interview : Lewis Bidault, gérant du cabinet P&P
70 • Nouvelles valeurs ajoutées
82 • Vous avez dit FDES ?

N°138

Décembre 2020


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80