Volets roulants : un marché mature mais toujours dynamique

Conjoncture

#Marchés Publié le 4 juillet 2019 à 15h15

Plus de 2% de croissance en volumes : la dernière étude TBC Innovations à fin 2018 confirme le dynamisme du secteur du volet en général et la prise de parts de marché des volets roulants en particulier.

Environ 6 millions de volets tous types confondus ont été installés en 2018, estime TBC Innovations*, soit une croissance d’un peu plus de 2% en volume. Les volets roulants sont sur la même tendance, avec 4,4 millions d’unités posées contre 4,3 en 2017. Des chiffres qui confortent à la fois la maturité de ce marché et sa dynamique. « Le volet roulant a pris un point de part de marché au détriment des solutions les plus anciennes » fait remarquer Sandy Lantoine, Responsable étude chez TBC Innovations. Cette part passe de 73 à 74% devant les volets battants et coulissants (stables à 22%) et les « autres types de volets » (en recul de 5 à 4%).

Incertitudes sur le neuf

Après avoir largement tiré le marché l’année dernière, la conjoncture dans le neuf n’est plus aussi porteuse. « Le débouché des volets posés en construction neuve en 2018 a bénéficié du stock de projets commencés en 2017 et début 2018 » constate l’étude ; le neuf aurait aussi bénéficié aux lames PVC, qui représentent 40% des volumes. « La conjoncture pour fin 2019 et 2020 s’annonce plus complexe. Selon la base statistique Sitadel2 du Ministère de la transition écologique et solidaire à fin décembre 2018, les mises en chantier de maisons individuelles affichent une baisse de 4,8% de janvier à décembre 2018 et celles de logements collectifs sont en chute de 7% », indique le cabinet d’études.
Ces reculs ne semblent pour l’instant pas encore impacter le volet roulant. « Il y a eu beaucoup de retards pris sur les chantiers de logements collectifs », remarque un fournisseur. « Tous les professionnels nous disent que leur conjoncture est encore positive dans le logement neuf comme dans la maison individuelle. »

Rénovation : gérer l’après CITE

La croissance du débouché rénovation relevée par TBC Innovations en 2018 s’établit à un modeste 1%. L’arrêt du CITE a évidemment impacté l’activité après une fin d’année 2017 et un tout début 2018 exceptionnels… Mais les professionnels tempèrent. « L’impact est moins fort que chez nos confrères de la fenêtre, remarque un fabricant. On a l’impression que les clients dont la fenêtre constituait le coeur d’activité tentent de compenser en vendant de plus en plus de produits périphériques. »
Par ailleurs, le bénéfice utilisateur en terme d’isolation reste un argument important, « c’est un message de crédibilité du produit comme de nos installateurs », souligne un acteur important du marché. En outre, la TVA réduite reste un argument effectif sur les volets les plus performants et donc à plus forte valeur ajoutée – par exemple les lames faiblement émissives, dont plusieurs fabricants soulignent qu’elles se vendent toujours bien. « Le CITE avait créé une saisonnalité artificielle en provoquant un pic de la demande sur la période septembre-décembre. On est en train de revenir à une saisonnalité avril-octobre plus normale », analyse le PDG de Loubat Fermetures, Jean-Luc Rivat. « D’ailleurs, nous avons fait un excellent mois d’avril et les perspectives sont plutôt positives. »

Vers la maison connectée

Certains annoncent un prochain changement de cycle dans la dynamique des débouchés neuf/rénovation au profit de cette dernière. Un pronostic que fait en tous cas Somfy sous l’angle de la motorisation.
De fait, le volet roulant motorisé a encore gagné du terrain l’année dernière avec un taux de motorisation estimé par TBC à plus 70%, contre 58% tous types de volets confondus. « Ce taux est toujours plus important en rénovation (77%) que dans le neuf (57%), détaille Jennyfer Goutagny, Chef de produit volets roulants chez Somfy France (lire l’interview p. 126).
Dans ce contexte, TBC Innovations met un chiffre sur le passage du volet motorisé au volet connecté : « 32% des professionnels installateurs interrogés déclarent avoir installé des systèmes smart home de pilotage des logements connectés associés à des volets motorisés. Ils étaient 30% l’année dernière ». « Un développement soutenu à la fois par celui des offres de box domotiques par les fabricants et par celui des logements connectés proposés par les promoteurs et les constructeurs de maisons individuelles », commente Sandy Lantoine.

* Étude quantitative réalisée en février 2019 auprès de 400 acteurs de la pose et de la commercialisation de volets en France, dont 250 entreprises de pose et fourniture-pose, 100 distributeurs et 50 concepteurs de bâtiments neufs.

Texte Laurence Martin

Cet article est un extrait du dossier Volets roulants de L’Echo de la baie n°129, de juin / juillet 2019. Pour lire le dossier en intégralité, vous pouvez vous abonner ou acheter à l’unité ce numéro ici : https://www.lechodelabaie.fr/produit/lecho-de-la-baie-n129/

Dans le dossier Volets roulants de L’Echo de la baie, vous découvrirez une vingtaine de pages dédiées à l’analyse du marché, avec des interviews et un panorama de produits.

Sommaire du dossier Volets roulants :

104 • Le volet roule vers toujours plus de valeur ajoutée
106 • Un marché mature mais toujours dynamique
108 • Nouveautés : performances et services nouvelle génération
122 • Plein soleil sur le volet roulant autonome
124 • Motorisation et volet connecté
126 • Rencontre avec Jennyfer Goutagny, Chef de produit Volets roulants Somfy France
128 • Les applis au service du SAV

 


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80