Pierre Sainte-Catherine, Directeur Marketing de Somfy France : « Un phénomène loin d’être marginal »

#Marchés Publié le 30 novembre 2020 à 17h53

La maison connectée se plie à tous les enjeux, embarquant menuiserie et protection solaire. Covid, confinement, réponses sécuritaire et environnementale, levée de voile avec Pierre Sainte-Catherine, Directeur Marketing de Somfy France.

En France, le marché de la maison connectée est-il (enfin) une réalité ?

Pierre Sainte-Catherine : Il va représenter 2 milliards d’euros en 2022, contre un milliard d’euros il y a deux ans. Ce marché est en croissance de 25 % à 30 % par an. Oui, il est une réalité. Bouygues ou Nexity connectent 100 % de leurs logements, des cmistes proposent de plus en plus le connecté dans leur offre. Ce phénomène est loin d’être marginal. À l’image de notre programme So Open with Somfy, ou de notre partenariat avec Free, l’ouverture des protocoles et l’interopérabilité s’installent, en agrégeant les solutions d’acteurs d’univers différents dans l’éco-système de la smart home. C’est un vecteur de démocratisation.

La Covid a-t-elle révélé des usages pour la menuiserie connectée ?

P. S.-C. : L’an passé, nous avons lancé le programme Somfy air, en réponse aux enjeux de la qualité de l’air intérieur (QAI). Face à cette crise sanitaire, il est plus que pertinent d’ouvrir un coulissant de manière automatique d’autant plus que l’OMS recommande d’aérer son intérieur au moins deux fois par jour. Pour 2021, nous commercialisons un capteur intégré à la fenêtre qui permet d’aérer en toute sécurité, en donnant l’état de la menuiserie par le retour d’informations et en détectant une vibration liée à une tentative d’intrusion. Nous lançons également en mars 2021 une serrure connectée embarquant la même technologie de détection d’intrusion. Le pilotage peut se faire sans contact, via l’application, ce qui peut être intéressant pour les espaces de co-working, par exemple.

Et pour la protection solaire connectée ?

P. S.-C. : Depuis le confinement, les Français vivent encore plus leur maison comme un refuge où il faut aussi pouvoir télétravailler. Le réchauffement climatique et les vagues de chaleur plus fréquentes les poussent à s’équiper davantage de protections solaires. Les automatiser, créer des scénarios en lien avec différents capteurs permet aux utilisateurs de bénéficier d’un confort thermique optimal. Nous ne sommes qu’au début de la smart home capable aussi de réguler la consommation énergétique des bâtiments : un enjeu majeur face à la RE 2020 tout en faisant en sorte que les utilisateurs gardent la main sur leurs équipements. À l’image du partenariat mené avec le Groupe Liébot pour le lancement de la première baie coulissante automatisée et connectée, nous allons continuer de développer des innovations avec nos clients fabricants et industriels pour connecter la fenêtre, la porte et les protections solaires car il s’agit d’une tendance structurelle de fond.

Texte Stéphanie Lacaze Haertelmeyer

Cet article est un extrait du dossier spécial Smart home de L’Echo de la baie n°137, de Novembre 2020. Pour lire le magazine en intégralité, vous pouvez vous abonner ici ou acheter à l’unité ce numéro ici.

Dans le dossier spécial Smart home de L’Echo de la baie, vous découvrirez une dizaine de pages dédiées à l’analyse du marché, avec des interviews, et un panorama de produits.

Sommaire du dossier spécial Baies coulissantes :

166 • Maison connectée : plongée en écosystème
167 • Smart home : une offre qui se généralise
174 • Pierre Sainte-Catherine, Directeur Marketing de Somfy France : « Un phénomène loin d’être marginal »

N°138

Décembre 2020


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80