Vitrages acoustiques et optimisation du confort de vie

#Marchés Publié le 26 février 2020 à 16h36

Le bruit est un fléau auquel une large majorité de français est confrontée au quotidien. Il importe donc de savoir s’en protéger à bon escient en regard d’un contexte environnemental donné. Et si d’un côté la fenêtre joue son rôle, c’est la performance de son vitrage qui opère l’isolation acoustique. Décryptage !

L’environnement crée la solution

La sensibilité de l’oreille humaine est variable suivant la fréquence : 60 dB à 1000 Hz est plus dérangeant que 60 dB à 250 Hz. L’isolation acoustique relève de la capacité à pouvoir réduire le bruit. Face au stress et à la pollution sonore que représente le bruit dans nos vies quotidiennes, il importe désormais d’en contrôler l’intrusion. Le matériau « verre » apporte en ce sens sa contribution pour sa réduction avec des solutions de vitrages tout aussi performantes que sélectives pour s’adapter à tous types d’environnement. Ainsi, après analyse ou identification du niveau sonore, chaque problème d’isolation acoustique peut répondre à une configuration de vitrage différente.

Un contexte constructif

D’entrée de jeu, le phénomène acoustique est complexe et son amélioration relève de la prise en compte de plusieurs facteurs intrinsèques à une construction et ce, surtout en rénovation (paroi opaque, renforcement de l’isolement acoustique de la façade, fenêtre, entrée d’air, coffre de volet roulant, liaisons, calfeutrement, etc.). La performance s’étudie au-delà du traitement de la simple fenêtre. Les qualités acoustiques de cette dernière sont quant à elles déterminées par le vitrage mais aussi par le type de châssis, l’assemblage, les volets et la mise en œuvre de l’ensemble. Un vitrage acoustique se monte donc obligatoirement sur un châssis performant et bien posé. Enfin, selon la problématique et le domaine d’application, il conviendra aussi de juguler à bon escient acoustique et thermique, la performance des deux n’étant pas forcément compatible. En France, les spectres d’isolation acoustique sont traités suivant la norme EN ISO 717-1 pour en faciliter l’usage, ainsi que le choix du vitrage adapté à chaque cas. Les performances acoustiques sont indiquées par une valeur unique RW, appelée indice d’affaiblissement acoustique, pondéré par deux facteurs correctifs que sont C, facteur d’adaptation pour un bruit rose ou aérien (sons aigus) répondant à des fréquences hautes ou moyennes et Ctr pour un bruit de trafic (sons graves) répondant à des fréquences basses et moyennes. Les valeurs à considérer répondent selon les cas à (RW + C) ou (RW + Ctr). Équivalent au RA;TR, il s’agit là de l’indice d’affaiblissement acoustique le plus utilisé pour les vitrages, notamment dans le classement ACOTHERM. Rappelons à cet effet que la menuiserie fait l’objet d’une certification acoustique et thermique ACOTHERM répondant à un classement sur 4 niveaux (AC1, AC2, AC3, AC4) et dont la réduction du bruit (dB) tient compte de son équipement avec entrée d’air ou non. La certification CEKAL fait quant à elle apparaître 6 classes de performances Acoustiques Renforcées des vitrages (AR1 à AR6). Ces classes AR présentent des indices d’affaiblissement acoustique de 25 dB à 38 dB face à un bruit routier.

Mesure du bruit et évaluation des besoins Le bruit, dans le sens où il est un son non désiré, est vécu comme une nuisance quotidienne même à des niveaux sonores modérés : il peut notamment nuire à l’apprentissage (baisse de la concentration, mémorisation, dégradation des performances cognitives) et au sommeil, avec des conséquences à long terme sur la qualité de vie et les relations sociales. Une exposition régulière à des niveaux sonores élevés et constants présente donc des conséquences sur la santé physique et psychologique. Les bruits élevés sur le lieu de travail ou dans l’environnement peuvent entraîner à terme une perte d’audition, des acouphènes, de l’hypertension, une cardiopathie, des désagréments et des troubles du sommeil. En Europe, on estime à 30,8 milliards d’euros/an le coût de la pollution sonore…

Lire la suite du dossier Vitrages Acoustiques :

Lien Calameo Fichier PDF


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80