R+T Asia : le rendez-vous de la protection solaire pour l'Asie-Pacifique

#Marchés Publié le 16 avril 2019 à 16h02

Dans la protection solaire comme dans tant d’autres secteurs, la Chine est plus que jamais une région source mais aussi un marché phénoménal, pour ses entreprises comme pour les exportateurs, notamment européens – à condition d’en saisir les spécificités. Salon incontournable de la zone Asie-Pacifique, R+T Asia a battu ses records d’exposants et de fréquentation lors de sa 15e édition, tenue du 27 février au 1er mars à Shanghaï. Reportage.

La foule a afflué dès l’ouverture le premier matin, au Centre international des expositions de Shanghaï, à l’Est du quartier financier, tertiaire et commercial de Pudong, vitrine futuriste de la mégapole la plus peuplée de la République populaire de Chine (26 millions d’habitants). Pendant trois jours, les 65 000 m2 d’exposition n’ont pas désempli au fil des 7 pavillons, dont 5 dédiés à la protection solaire (stores, volets roulants, motorisation), 1 aux portes et portails et 1 au salon HD+ (décoration textile – 25 exposants sur 5 000 m2 bruts) – (site du salon)

De fait, le bilan chiffré dépasse les attentes des organisateurs, VNU Expositions Asia et la Landesmesse Stuttgart (R+T Stuttgart). Lancé en 2005, le salon annuel a convaincu cette année 640 exposants, soit un bond de 26,5% par rapport à 2018, dont 82 entreprises de 21 pays – Corée du Sud en tête –, et attiré plus de 41 500 visiteurs (+ 21%), dont un petit tiers de professionnels venus en voisins (pays de l’ASEAN), du continent américain et d’Europe.

Solutions durables et innovantes à R+T Asia

L’écrasante majorité des stands de la protection solaire a témoigné d’une offre chinoise ou asiatique essentiellement textile, développée aux goûts du colossal marché domestique. Sur ce marché, les exposants étrangers et européens visent les segments moyen-haut de gamme en demande de solutions innovantes et durables, aptes à valoriser de 10 à 20% les bâtiments sur un marché immobilier tendu et dans un contexte de fortes incitations aux économies d’énergie et à la réductions des émissions de GES – les pics de pollution atteignent régulièrement des niveaux impressionnants !

Il s’agissait aussi de capter des clients et distributeurs des autres pays de la zone Asie-Pacifique, jusqu’à l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Pour lire la suite du reportage R+T Asia :

Lien Calameo Fichier PDF


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80