Panorama : 2017, l'année du pergoliste ?

Zoom

#Marchés Publié le 24 février 2017 à 0h00

Le potentiel de marché pour la pergola reste conséquent. La preuve : des innovations l'arrosent encore pour se différencier dans un contexte de plus en plus concurrentiel. Et les industriels du cru étendent leurs capacités de production. Mais pour que ce marché devienne pérenne, il doit se spécialiser.

Développement du métier de pergoliste

L’engouement pour la pergola ne se dément pas. Boostée par les toitures bioclimatiques qui représenteraient aujourd’hui entre 9 000 et 12 000 unités vendues par an, elle s’est complétement installée sur le marché de la protection solaire. Et si l’effet poules aux œufs d’or multiplie les acteurs sur ce marché, les industriels du cru gardent le sourire. « Nous sommes toujours en croissance comme l’année dernière », annonce d’emblée Charles Castel à la tête de Solisystème. Optimisme partagé chez Renson : « le marché se porte plutôt très bien, il continue vraiment de progresser bien sûr grâce aux lames orientables », confie Marc Bonamy, responsable réseaux B2C chez Renson. Conséquences : les investissements pleuvent pour répondre à une demande conquise par la pergola. Chez Solisystème, on vient de s’équiper d’un ERP, d’une machine à commande numérique. Et l’année 2017 est placée sous le signe du recrutement en R&D, aux achats, à la production… « Nous passons un nouveau cap dans l’industrialisation pour répondre encore mieux à la demande », informe Charles Castel. Chez Soliso Europe aussi on annonce déjà une capacité de production en hausse av...

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire l’intégralité du dossier, abonnez vous à notre formule découverte

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ?


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80