Le verre et le contrôle solaire

#Marchés Publié le 15 avril 2021 par Stéphanie Dreux-Laisné

En regard des réglementations thermiques, il n’y a pas de performance de la façade sans protection solaire et avec le réchauffement climatique, tous les indicateurs semblent s’orienter au rouge d’où la nécessité d’un contrôle solaire efficace. La protection solaire constitue aujourd’hui un élément clé dans la conception des bâtiments durables, via l’intégration de vitrages à contrôle solaire et/ou d’un équipement adéquat à l’instar des brise-soleils, stores, volets...

La protection solaire joue ainsi un rôle majeur dans l’efficacité énergétique et apporte aux occupants le confort thermique et optique. Mais si un équipement occultant rapporté contribue effectivement au confort visuel en protégeant des rayons du soleil, de l’éblouissement et partiellement de la chaleur, la solution du vitrage de contrôle solaire s’avère pertinente en termes d’isolation thermique car intrinsèque au bâtiment mais aussi plus performante pour optimiser la transmission de lumière naturelle - sous couvert d’un faible facteur solaire et d’une sélectivité élevée du vitrage - afin d’assurer une bonne protection solaire à l’intérieur de l’édifice et préserver la vue extérieure. Un confort de vie désormais exigé pour tous les secteurs clés que sont le tertiaire de bureaux, enseignement, hôpitaux, Ehpad, … où le facteur de lumière naturelle joue un rôle prépondérant sur le bien-être et la santé des utilisateurs.

Le verre solaire, comment ça marche ?

Un verre de contrôle solaire rejette les rayonnements solaires indésirables pour ne laisser filtrer que la lumière du jour. On retiendra ici son niveau de transmission lumineuse qui, plus il est élevé, traduit sa performance. Faiblement émissif, le verre favorise les économies d’énergie, réduit la déperdition thermique des bâtiments comme il peut combiner une performance en matière de contrôle solaire pour assurer une transparence maximale de la façade (de type aspect neutre peu réfléchissant). Un verre de contrôle solaire est le plus souvent assemblé en vitrage isolant, c’est-à-dire en double ou triple vitrage. S’agissant de la famille des verres à couches, le verre de contrôle solaire est un verre exté...

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire l’intégralité du dossier, abonnez vous à notre formule découverte

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ?


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80