Fenêtres : compétitivité et valeur ajoutée

#Marchés Publié le 24 mars 2020 à 15h49

C’est un cap symbolique et il est maintenu : en 2019, le nombre de fenêtres posées dépasse toujours les 10 millions d’unités. Sans surprise pourtant, l’activité a globalement marqué le pas, impactée pêle-mêle par la réforme drastique des aides à la rénovation, les chiffres contrastés dans la construction neuve et le climat social. Ce contexte conforte les stratégies axées, tous matériaux confondus, sur la compétitivité industrielle, l’aide à la vente, la valeur ajoutée des produits et la qualité environnementale comme nouveau fil vert. Plus que jamais les offres cultivent le design, la personnalisation par la couleur, les performances et l’intelligence au service de la sécurité, du confort et, argument émergent, de la santé, via la protection acoustique et la qualité de l’air intérieur. État (provisoire) des lieux.

Étude annuelle TBC : un marché quasiment étal en 2019

Dans son étude annuelle sur le marché des fenêtres en France*, TBC Innovations veut voir le verre à moitié plein. En 2019, « le nombre de fenêtres installées est toujours au-dessus des 10 millions d’unités », insiste Sandy Lantoine, Responsable Études Marketing. Plus précisément, le cabinet conseil estime la croissance du marché l’année dernière à 1%.

Ce chiffre témoigne d’un freinage plus ou moins en douceur par rapport à 2018, où la progression affichait 3%. Et aussi, un petit point qui masque une nette disparité selon les marchés.

Neuf : ça se corse

Après trois ans de croissance soutenue, 2019 marque « la fin de l’embellie pour la pose de fenêtre en neuf », constate TBC Innovations, statistiques ministérielles à l’appui. « Depuis 2018, la conjoncture s’est dégradée pour les mises en chantier de construction neuve comme en témoigne la base statistique Sit@del2 du SDES – service des données et études statistiques. Après un recul de 7% des mises en chantier de logements en 2018, l’année 2019 confirme cette tendance baissière. » Tendance confirmée et tempérée par le ministère de la Cohésion des territoire dans son point du 28 janvier dernier. Selon les chiffres de la construction de logements et de locaux arrêtés à fin décembre 2019, les mises en chantier de logements font état d’un recul de 1% sur l’année (410 600 logements). Cependant, le retrait de 2,5% enregistré au dernier trimestre par rapport au 3e trimestre pourrait être nuancé par le rattrapage, en forme de net rebond, des aut...

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire l’intégralité du dossier, abonnez vous à notre formule découverte

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ?


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80