Dossier Spécial : Coup de soleil sur la protection solaire

#Marchés Publié le 25 avril 2017 à 0h00

Dans un contexte conjoncturel de nouveau porteur, la protection solaire de manière générale se porte bien. Les industriels ont revisité leur offre pour anticiper ce redémarrage, et innovent même sur certains segments pour se démarquer. Mais il reste encore beaucoup à faire dans le bâtiment et auprès des utilisateurs finaux pour que la protection solaire et son confort indéniable soient enfin embarqués à part entière. La protection solaire, un marché porteur « Pour ce qui nous concerne, le marché est très porteur », annonce d’emblée Emmanuel Paquet, dirigeant d’Ates, filiale du Groupe MHZ. « Nous connaissons une croissance à deux chiffres aussi bien d’un point de vue du chiffre d’affaires que des entrées de commandes. Pour ce premier mois de 2017, nous sommes largement au-dessus de l’an-née 2016. Et de manière générale, la conjoncture est bonne pour le marché de la protection solaire ». Même satisfecit chez Bandalux : « Depuis le début d’année, notre progression est de + 22 %. Je ne m’attendais pas à d’aussi bons chiffres », confie son directeur commercial, Stanislas Bourdiol. « Nous craignions une année d’élection présidentielle et le traditionnel coup de frein lié à cette période, mais nous ne l’avons pas constaté que ce soit pour l’activité chantier ou diffus ». Idem chez Roche Habitat : « Nos ventes ont plus que doublé pour la pergola, et affichent + 15 % pour l’activité stores. Nous avons plutôt été étonnés de cette performa...

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire l’intégralité du dossier, abonnez vous à notre formule découverte

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ?


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80