Une réalisation de 300 m²

de verre électrochrome SageGlass

#Architectes Publié le 13 février 2018 à 14h28

Pour réhabiliter le bâtiment de bureaux du Métropolitan à Paris, les architectes et le BE Façade ont opté pour du verre électrochrome, plutôt que des protections solaires intérieures ou extérieures. Rebaptisé Métropolitan, ce bâtiment de 23 121 m2 a été construit en 1957 à l’angle formé par le boulevard Berthier, le boulevard Malesherbes et la rue Philibert Delorme, pour abriter le siège de Gaz de France. Vendu et réhabilité une première fois en 2007, il a été revendu en 2015. Le Maître d’Ouvrage a rassemblé une équipe pour le rénover à nouveau : Studios Architecture et le Bureau d’Étude façade AR-C. Leurs études ont commencé en 2015. Libérer les façades Très vite, les architectes ont décidé de percer le bâtiment en partie basse, de manière à le vitrer largement pour laisser pénétrer un maximum de lumière du jour. L’ où se trouvait l’entrée, des trumeaux de béton barraient la façade sur le boulevard Berthier au rythme d’un trumeau tous les 2,5 m. Les architectes, après bien des calculs réalisés par le BE Structures, ont enlevé ces trumeaux et les ont remplacés par une poutre au niveau R+2 pour libérer les façades. L’espace libéré sur une hauteur de près de 4 mètres serait fermé par une façade en verre structurel. Profilés acier en T Naturellement, les architectes ne songent qu’à une seule chose : minimiser les masses vues, c’est-à-dire réduire les largeurs des profilés, de manière à laisser un maximum de clair de jour. Pour une façade en verre structurel sur près de 4 m de hauteur. Ils ont opté pour des profilés acier en forme de T qui permettaient de réduire la fameuse masse vue. Confiés à l’entreprise Verrières du Nord (59), cette façade offre donc une structure acier, avec joints de drainage en fond de gorges des profilés en T. Plus beau, pas plus cher, mais sans entretien Lors des études, le BE AR-C a chiffré. les façades structurelles avec leurs protections solaires à environ 5000 € HT/m2. Le projet des architectes prévoyait 300 m2 de façades et de verrières structurelles. La multiplication est vite faite. L’équipe de conception s’est donc attelée à la recherche d’une autre solution qui permette la façade structurelle, tout en garantissant le confort thermique et visuel des occupants du bâtiment. Ils ont opté pour la solution de verre électrochrome de SageGlass qui appartient à Saint-Gobain Glass. Comme le dit Marc Mazaud, le Chef de Projet sur cette opération pour...

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire l'intégralité du dossier, abonnez vous à notre formule découverte

Je m'abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ?

N°126

Décembre 2018


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80