MIXAL : Un développement exemplaire dans la filière bois

#Fabricants Publié le 15 avril 2021 à 14h03

Depuis près de quarante ans, Mixal, fabricant de menuiseries mixtes et bois, ne cesse de croître, en particulier par le jeu de rapprochements successifs. Aujourd’hui, l’entreprise se situe à un tournant de son histoire. Pour preuve, la création d’un nouveau bâtiment de 4 000 m2 et l’investissement dans un outil de production flambant neuf. Objectif : quadrupler sa capacité de production d’ici 3 à 5 ans. Rencontre avec son dirigeant, François Lapèze.

Qui est MIXAL et comment justifier aujourd’hui une telle confiance en l’avenir ?

François Lapèze : A sa création il y a presque quarante ans, MIXAL, était implantée à Guidel, dans le Morbihan. Puis, en 2005, nous avons déménagé à Rédéné, dans le Finistère, sur un site de production plus important. D’abord spécialisés dans la fabrication des menuiseries mixtes, nous avons connu durant plusieurs années une croissance à deux chiffres. Puis, toujours dans le but de développer l’entreprise, nous nous sommes rapprochés d’un autre fabricant de menuiseries PVC et aluminium, le Groupe FPEE, situé dans la Sarthe. Et, depuis 2019, FPEE s’est également rapproché d’un autre fabricant de menuiseries, le Groupe Bouvet, basé à La Membrolle (49). Ensemble, les deux groupes emploient 1 500 personnes. Dans ce contexte, MIXAL produit pour FPEE et Bouvet des menuiseries en bois depuis 2015. Aujourd’hui, la demande est telle que nous nous voyons dans l’obligation de nous structurer en interne pour atteindre nos objectifs, à savoir quadrupler notre chiffre d’affaires actuel d’ici 3 à 5 ans.

Concrètement, quelle va être l’ampleur du changement ?

Nous allons presque doubler notre surface de production en passant de 5 000 à 9 000 m2. Par ailleurs, nous avons investi dans l’achat de nouvelles machines. Le montant global de l’investissement est de 9,5 millions d’euros. Nous attendons la livraison du nouveau bâtiment pour la fin juin. Alors que, début mai, les premières machines vont arriver ! Aujourd’hui, tout cela est en effet très concret ! Enfin, nous sommes en pleine période de recrutement car nous avons besoin de compétences pour accompagner cette montée en puissance. Nous prévoyons donc de doubler nos effectifs de production dans les prochains mois.

Avez-vous bénéficié d’appuis pour concrétiser votre projet ?

MIXAL a été lauréate du projet “Territoires d’industrie”. Il s’agit d’un projet de relance de l’industrie mise en œuvre par le Gouvernement durant la pandémie. Pour nous, c’est une aide de l’Etat de 800 000 euros qui a contribué à hauteur de 30% au financement du centre d’usinage. Cela nous a permis d’aller plus vite que ce qui était programmé initialement et de sécuriser cette partie “industrie”.
Par ailleurs, en local, le maire de Rédéné, Yves Bernicot, a toujours soutenu notre démarche et n’a pas hésité à demander à France 3 de venir faire un reportage chez nous.
Une dynamique positive dont tout le monde a besoin dans le climat actuel !

A travers votre projet, souhaitez-vous transmettre un message à la profession ?

Je voulais dire qu’aujourd’hui travailler le bois est vertueux et que ce matériau a de beaux jours devant lui. En collaborant avec les Groupes FPEE et Bouvet, je me rends compte de l’intérêt croissant du public pour ce matériau. Un regain d’intérêt qui se justifie peut-être par les campagnes de sensibilisation que la profession a souhaité mener sur la gestion durable des forêts françaises, européennes, et même internationales, ainsi que sur les labellisations PEFC et FSC. Aujourd’hui, chacun sait que la filière bois entretient les forêts et que nous assurons leur croissance grâce au replantage. Nous pouvons exercer notre métier avec le respect de pratiques écoresponsables !

Lien Calameo Fichier PDF


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80