Menuiserie David : quand la passion sort du bois

#Fabricants Publié le 18 juin 2019 à 16h05

L’aventure commence en 1957, lorsque les grands-parents de la famille David rachètent une menuiserie créée en 1906. Charpente, escaliers, menuiseries intérieures… une grande variété d’objets manufacturés sort de l’atelier. En 1991, un des fils du couple reprend la société et lui confère un positionnement clair : la conception et la fabrication de menuiseries bois extérieures. Depuis, la troisième génération est arrivée à la tête de l’entreprise familiale, Menuiserie David, toujours animée par la passion du matériau. Rencontre avec Arnaud David, son porte-parole.

La menuiserie David, dans la région, semble être un fleuron du savoir-faire artisanal ?

Voilà plus de soixante ans que l’entreprise est installée à Villiers-Saint-Denis, dans les Hauts-de-France. Nous pouvons dire que, dans la région, notre entreprise est une institution et, même si cette dernière a connu des évolutions, l’activité n’a jamais cessé et cela quelles que soient les époques traversées. Aujourd’hui avec mon frère Rémi et ma sœur Lydiane, tous diplômés du lycée des métiers du bois, à Mouchard, dans le Jura, nous souhaitons plus que jamais développer l’activité bois en fabriquant des fenêtres, portes d’entrée et murs rideaux, en bois seul ou en bois-aluminium.

Comment dirige t-on une entreprise quand on est une fratrie ?

Entre nous trois, les prérogatives sont bien distinctes. Je m’occupe de la partie développement commercial et gestion d’entreprise. Mon frère, du côté production et ma sœur de l’administration dans son ensemble, ainsi que de la gestion des plannings et du service clients. Nous sommes tous les trois co-gérants de la société. Nous avons connu deux années mouvementées, mais déployons une stratégie pour optimiser le développement de l’entreprise et son « capital attractivité ».

Pouvez-vous nous expliquer à quelles difficultés vous vous êtes heurtés ?

En 2015, l’entreprise a brûlé. Durant une année, nous nous sommes repliés sur un site provisoire. Les machines ont été remises en état pour poursuivre notre production dans des conditions aussi “normales” que possible. Avec l’aide de nos employés et de nos confrères, nous avons passé cette épreuve sans difficultés. Le côté positif de cet événement, c’est qu’aujourd’hui, notre parc machines est flambant neuf! Nous sommes passés d’un atelier de 1 800 m2 à un nouveau de 3 600 m2.

Nous avons également édifié un bâtiment collectif de 500 m2, bâtiment basse consommation, accueillant nos bureaux et notre hall d’exposition. Notre outil de production a été totalement modernisé, pour répondre aux nouveaux besoins du marché. Une qualité de production sans équivalent, des délais rapides, la puissance d’une grande PME avec la flexibilité d’une entreprise à taille humaine. Enfin, nous avons réalisé des investissements en équipements pour optimiser le confort de travail de nos collaborateurs.

Quel est, selon vous, l’avenir de la menuiserie bois ?

Nous sommes toujours heureux d’entendre les gens nous rendant visite sur les salons ou directement chez nous et exprimant leur volonté de faire construire leur maison avec des menuiseries en bois. Même s’ils reconnaissent que ce matériau n’est pas le moins cher, ils le privilégient, non seulement pour son aspect esthétique, mais aussi parce qu’ils veulent, à leur échelle, contribuer à la préservation de l’environnement. Par ailleurs, il est indéniable que le bois bénéficie d’un “capital image” bien supérieur aux autres matériaux. Il existe en effet aujourd’hui une très large palette de teintes et de possibilités, ainsi qu’une grande variété de quincailleries et de poignées qui rendent le bois très attractif, notamment auprès d’un public assez jeune. Grâce à cela, le bois est devenu un objet de décoration intérieure à part entière.

Quelles initiatives avez-vous mis en œuvre pour limiter le coût environnemental lié à l’activité de la menuiserie David ?

Dès le début des années 2000, notre père a initié une démarche fédérant plusieurs menuisiers bois appelée “Menuiseries 21”. Concrètement, il s’agit d’une charte qui garantit la qualité technique thermique et acoustique des menuiseries, grâce aux choix de produits et de procédures. Concernant notre fabrication, tous les bois que nous travaillons sont ainsi issus de forêts durablement gérées. Nous nous engageons à réduire les composés organiques volatils et la consommation d’eau et d’énergie inhérentes à notre activité. Enfin, en interne, l’ensemble de nos collaborateurs est sensibilisé à cette démarche. Nous trions et valorisons l’ensemble de nos déchets, nos ateliers sont d’ailleurs entièrement en structure bois, nos bureaux sont en triple vitrage et bâtiment basse consommation.

Doté de ce nouvel outil de fabrication, quels souhaits de développement poursuivez-vous ?

Nos clients sont extrêmement hétérogènes. Nous collaborons d’abord avec les professionnels (poseurs, charpentiers, menuisiers, maçons…) qui représentent une part importante de notre clientèle. Nous répondons également à des appels d’offres régionaux, ainsi qu’aux attentes de particuliers ou d’architectes. Jusqu’à présent, notre développement commercial reposait surtout sur le bouche-à-oreille. Mais nous avons décidé de promouvoir nos compétences, particulièrement auprès des professionnels, en créant un véritable réseau de collaboration sur toute la France. Pour ce faire, nous accordons une importance accrue à notre communication : nouvelle identité visuelle, refonte de nos supports Print et Web, présence sur les réseaux sociaux, sur les salons… les effets de ce nouveau plan de communication sont déjà palpables. Nous avons organisé le 28 juin, des portes ouvertes pendant lesquelles 150 professionnels ont pu visiter l’entreprise et nous avons également rencontré des particuliers afin d’étudier ensemble leur projet.

Retrouvez cet article dans L’Echo de la baie n°129

En savoir plus

Lien Calameo Fichier PDF


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80