L’homme du mois : Roland Besnard, PDG du Groupe Bouyer Leroux

#Fabricants Publié le 2 juin 2021 à 15h27

Président Directeur Général du Groupe Bouyer-Leroux, Roland Besnard insuffle à l’ensemble des sociétés qui le composent une véritable “dynamique/signature”, savant dosage, de mise en confiance et de partage de volonté d’entreprendre, d’esprit d’innovation et d’écoute pour libérer les énergies afin de dépasser les inhibitions et tirer le meilleur de chacun. Une méthode, qui, à en croire la progression de plus de 25% du Groupe, cette année encore, a de quoi faire des envieux ! Rencontre avec un chef d’orchestre qui dirige ses équipes sur un rythme allegro… ma non troppo !

Roland Besnard, pouvez-vous nous résumer votre parcours avant de prendre la Direction de Bouyer-Leroux ?

Après des débuts de carrière dans l’industrie des matériaux de construction, dans le management de business unit chez ETEX puis IMETAL, je suis resté quatre ans chez Saint-Gobain en tant que Directeur de l’activité de distribution de Point P, en région Pays de la Loire. Une expérience extrêmement enrichissante qui m’a permis de découvrir l’univers de la distribution des matériaux et de diriger une activité multisite regroupant 1200 salariés, une centaine de points de vente, trois plateformes logistiques, ainsi qu’une activité de production de fermettes. Après ces quatre années passées chez Point P, je suis sollicité par le Président de Nicoll qui m’en propose la Direction Générale. Je rejoins donc le Groupe en 2000 et y reste huit ans. Huit ans durant lesquels je développe les filiales en France et en Europe d’une manière, certes personnelle, mais qui repose sur une stratégie globale éprouvée : partage d’une vision, d’une ambition et de valeurs, renforcement du marketing, de la R&D, du contrôle de gestion, ainsi qu’un effort accru sur l’amélioration continue. L’objectif est alors clair : l’optimisation de la valeur ajoutée de l’offre et le développement de l’activité à l’exportation. Objectif atteint grâce aussi à la mobilisation constante des équipes et la proximité avec les clients, le terrain, les collaborateurs…

Puis, vient l’année 2009. Alors que j’allais évoluer au sein d’ALIAXIS en tant que Directeur Europe, membre du Comité Exécutif, j’accepte la proposition de Georges-Marie Leroux qui souhaite me confier la Direction Générale du Groupe. A travers ce choix, je réaffirme ma motivation première : prendre plus de responsabilité et développer une entreprise au plus près des hommes qui la composent. Bouyer-Leroux affiche de belles valeurs, une excellente rentabilité et une structure de bilan très solide… Bye bye Bruxelles et New-York où j’étais en formation, bonjour La Séguinière ! Un choix que je n’ai jamais regretté.

Lire la suite de l’interview :

Lien Calameo Fichier PDF


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80