L’homme du mois : Gaetano Casa, “Être menuisier est une chance”

#Fabricants Publié le 28 septembre 2020 à 15h35

Atypique. Voilà l’adjectif qui résume le mieux le parcours de Gaetano Casa, ce jeune homme de 31 ans, nommé, en janvier 2020, Directeur Général de l’entreprise Bieber. Priorité au concret, à l’expérience et à l’authenticité pour ce nouveau dirigeant qui place le matériau bois au-dessus de tous les autres, tant en termes de “noblesse” que de performances. Une rencontre dont on se souvient…

Comme son nom ne l’indique pas, Gaetano Casa est alsacien ! Région industrielle, où tous les hommes de sa famille ont travaillé dans la soudure. « Très jeune, je me souviens avoir accompagné mon père dans son usine de soudage. Puis, y avoir réalisé des stages… Toujours, la magie opérait. Je me sentais bien dans une usine, sans pouvoir vraiment l’expliquer”. C’est donc tout naturellement qu’à l’heure des choix professionnels, Gaetano opte pour l’apprentissage. “Je voulais évoluer dans le domaine de la chaudronnerie lourde. J’ai donc décidé de passer mon Baccalauréat professionnel en Maintenance et Equipement Industriel (MEI), en alternance”. Un choix qui s’est révélé pertinent, puisque, son diplôme en poche, le jeune homme enchaîne sur un BTS Assistance Technique d’Ingénieur (ATI). “Je me suis alors concentré sur la gestion de projets. Une occasion unique de faire mes armes, en pilotant des projets industriels allant jusqu’au million d’euros”. Titulaire d’un Bac+2, Gaetano Casa poursuit son ascension et intègre l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs Sud Alsace (ENSISA), à Mulhouse. « Mon objectif est clair : obtenir, toujours par la voie de l’apprentissage, un Bac + 5 en Système de production et Génie industriel ». Son entreprise d’accueil est trouvée : ce sera l’entreprise SMI, appartenant au Groupe Sotralentz.

« En intégrant cette formation, j’ai pris de la hauteur. Mon tuteur, Directeur général de l’entreprise, considérait la communication et le management d’équipes comme des missions centrales pour le développement de la productivité ». Mise en place d’une supply chain, optimisation des process de production dans les cinq usines du Groupe via l’amélioration continue, mais aussi management d’équipes : les compétences de ce passionné d’œnologie et de cuisine se diversifient et se remarquent, en particulier dans le management. Un acquis majeur pour l’avenir, puisque sa carrière future lui réserve une opportunité qui dépassera bientôt ses espérances…

Un « avant » et un « après Bieber »

En trois ans, celui qui intègre, en septembre 2017 la société Bieber en tant que responsable production franchit toutes les étapes pour devenir l’actuel Directeur général de l’entreprise. « Un vrai coup de cœur pour l’entreprise et la noblesse du matériau bois », explique l’intéressé. « Lors de ma première mission, j’ai travaillé sur la sécurité et l’amélioration des process, en veillant à la fluidité des échanges entre tous les membres de l’équipe », explique l’actuel Directeur Général. Les résultats ne se font pas attendre : la Direction lui propose, en février 2019, le poste de responsable d’exploitation.

« Il s’agissait de déployer les mêmes outils de management que ceux mis en œuvre pour la sécurité et l’amélioration des process, mais sur la production, les achats et la logistique. Nous avons également défini les bonnes pratiques à appliquer dans la gestion des stocks et leur amélioration ». Au constat de ce nouvel essai transformé, c’est, en septembre 2019, la mission de Directeur de site qui lui est confiée. « Je devais alors appliquer toutes les méthodes mises en œuvre jusqu’à présent, mais à l’ensemble des fonctions de l’entreprise, et en particulier à toute la partie administrative. C’est également à ce moment que je prends en charge le développement du bureau d’études intégré, la partie administration des ventes, la recherche et développement, le devisage, la comptabilité… ».

Un poste qui lui permet d’acquérir une vision à 360 degrés de l’entreprise. Ainsi, dans le droit fil des choses, il se voit confier la Direction générale de Bieber. « Pendant onze ans, je me suis formé pour arriver à occuper un poste où la dimension stratégique est prégnante et où j’entends donner au management de compétences une dimension cruciale pour le développement de l’entreprise. J’ai aussi eu la chance de rencontrer François Bourgoin, Président du Groupe HPG et ancien DG de Bieber, qui m’a fait confiance et qui croit beaucoup à la force de la jeunesse dans le développement des entreprises ».

Gaetano Casa – un seul objectif : fédérer

Dans le récent contexte épidémique, l’objectif premier de Bieber semble inchangé. « Nous sommes plus que jamais désireux de satisfaire nos clients et d’honorer l’ensemble des commandes. Pour ce faire, il convient de fédérer tous nos collaborateurs autour de nos trois valeurs-socles : la qualité, la performance et l’innovation. Nous sommes concepteurs, fabricants et assembleurs, ce qui est une chance extraordinaire, car les compétences hors-normes de nos menuisiers nous permettent de proposer des produits Premium. Cette excellence doit faire la différence lors de la reprise d’activité».

L’excellence se prouve

A l’origine de la création du Label de qualité « Menuiseries 21 », Bieber s’attache à promouvoir le savoir-faire des menuisiers dans le domaine de la fabrication des fenêtres en bois sur-mesure. « Grâce à la fenêtre Futura, conçue et fabriquée en France, nous proposons une surface vitrée supérieure de 10% par rapport aux fenêtres traditionnelles. Accessible aux personnes à mobilité réduite, Futura peut aussi être dotée de capteurs permettant de réaliser des économies d’énergie, ou d’équipements anti-infraction ».

Engagée dans son métier, Bieber l’est également dans son bassin d’emploi. « Avec une quinzaine d’entrepreneurs locaux, nous avons fondé une structure appelée « Invente ton avenir », qui propose à des jeunes d’intégrer des formations en alternance, dans nos entreprises, sur des métiers très spécifiques, comme des conducteurs de ligne, par exemple. A l’issue de leur apprentissage et s’ils sont devenus de bons professionnels, nous les engageons en CDI. Être menuisier est une chance car la fenêtre est devenue un produit à haute valeur ajoutée. En tant que fabricant, nous avons le devoir de promouvoir notre métier et les compétences de ceux qui en détiennent ».

Lire le pdf de l’article :

Lien Calameo Fichier PDF

N°136

Septembre 2020


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80