Agnès Lenoir : « Savoir aller au fond des choses, la première prérogative d’un dirigeant »

#Fabricants Publié le 27 février 2020 à 9h30

Prépa HEC, école de commerce, DECF… Agnès Lenoir a toujours été la “bonne élève”, désireuse de réussir ce qu’elle entreprend. Mais en 1986, cette cartésienne, experte en finance, comptabilité et gestion, se lance un pari fou : sortir de l’ornière une entreprise en cessation de paiement. Récit d’une réussite.

L’Echo de la Baie : Quel était votre profil lorsque vous étiez étudiante ?

Agnès Lenoir : J’étais une “matheuse” et, en bonne scientifique, j’ai naturellement orienté mon parcours dans la finance et la comptabilité. Pour autant, j‘aimais aussi les contacts humains, et j’ai intégré AUDENCIA pour mêler, à la fois mon intérêt pour les chiffres, mais aussi pour mon goût pour le commerce, l’échange.

L’Echo de la Baie : Comment avez-vous donc été amenée à intégrer une entreprise industrielle ?

Agnès Lenoir : J’ai toujours été passionnée par l’industrie. Imaginer le nombre d’heures de travail pour créer un objet aujourd’hui aussi banal qu’une calculatrice me rend particulièrement respectueuse envers ceux qui possèdent ce savoir. Ainsi, quand mon père m’annonce, en 1986,...

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire l'intégralité du dossier, abonnez vous à notre formule découverte

Je m'abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ?


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80