Acquisition de Soprofen

par le groupe Bouyer Leroux

#Fabricants Publié le 1 octobre 2018 à 16h49

Le Groupe Bouyer Leroux a remis une offre ferme pour l’acquisition de Soprofen dont la concrétisation fera de son Pôle Fermetures pour l’habitat, un acteur majeur en France et en Belgique.

Le groupe industriel choletais, qui s’est développé à partir de la SCOP Bouyer Leroux, leader des matériaux de construction en terre cuite, compte 900 salariés répartis sur 15 sites industriels. L’acquisition projetée de Soprofen, un des trois leaders français du volet roulant et de la porte de garage, lui permettrait de développer son Pôle « Fermetures pour l’Habitat » et de devenir ainsi un des principaux acteurs sur le marché du volet roulant traditionnel et de la porte de garage en Europe.
Cette acquisition permettrait aussi aux Sociétés SPPF et Fermetures Loire-Océan (FLO), appartenant toutes deux au Groupe Bouyer Leroux et spécialisées dans la fabrication de coffres de volets roulants et de portes de garage, d’enrichir leurs offres en termes de produits et services.

De nombreuses synergies

Gammes complémentaires, innovantes et différenciées, destinées à la construction de logements neufs et à la rénovation, clientèles diversifiées, dispositifs industriels et logistiques performants et complémentaires, potentiel renforcé en matière de recherche et de développement.

A propos de Soprofen

La division Soprofen du Groupe Atrya, qui dispose de 9 sites (7 en France ; 2 en Belgique), est l’un des principaux acteurs du marché français du volet roulant résidentiel, de la porte de garage et d’autres équipements d’extérieur. Elle emploie plus de 400 salariés et réalise un CA d’environ 120 M€ en 2018. Dans un contexte concurrentiel accru, l’intégration de Soprofen dotée d’une forte culture de satisfaction du client et de qualité des produits, accroîtrait le potentiel de croissance, d’innovation et la compétitivité du nouvel ensemble. Néanmoins, chaque entité, SOPROFEN, SPPF, FLO, resterait autonome sur les plans managériaux, industriels et commerciaux et les clients continueraient à être suivis et livrés par leurs fournisseurs actuels.
Le projet est soumis à la consultation des instances représentatives du personnel ainsi qu’à l’obtention des autorisations administratives requises et devrait aboutir d’ici la fin de l’année 2018.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80