Ty Happy, l’appli

qui veut rentabiliser le dépannage

#Quoi de neuf ? Publié le 31 octobre 2018

À la revente de Ty Braz, la société spécialisée dans les fermetures qu’il a dirigée pendant quinze ans, Patrick Larhantec a déployé l’appli Ty Happy pour booster l’activité dépannage des artisans. Une formule complétée depuis peu avec Ty Happy Pro. Explications.

Vous soulignez que le dépannage est une activité problématique et proposez, avec Ty Happy et Ty Happy Pro, de la rendre rentable. Comment ?

TyHappy PatrickLarhantec_PortraitPatrick Larhantec : Je suis parti du constat que le dépannage de la maison exigeait une très grande réactivité et de la conviction que les outils numériques pouvaient aider à avoir les informations en temps réel pour optimiser les temps et les coûts d’intervention.
Nous l’avons vu au sein de Ty Braz : une des conditions pour faire du dépannage une activité lucrative a été de rendre nos poseurs autonomes pour rendre le circuit le plus court possible et développer du SAV facturable. C’est comme ça que j’ai créé Ty Happy en 2015.
Aujourd’hui, Ty Happy met en relation gratuitement les particuliers inscrits sur la plateforme et les artisans du bâtiment référencés pour du dépannage à domicile.
Nous venons de lancer Ty Happy Pro, qui, en plus, permet au professionnel de faire la gestion administrative de son intervention : information du client en temps réel, compte-rendu de chantier, devis, facture, jusqu’à l’encaissement en ligne, sur sa tablette, en toute indépendance et moyennant un abonnement mensuel, dégressif selon le nombre d’utilisateurs dans l’entreprise, ainsi qu’une commission sur le montant des encaissements en ligne (3%).

Quels sont les développements en cours ?

P. L. : Notre force, c’est d’avoir un outil le plus complet possible, avec aussi des fonctionnalités originales. Par exemple sur Ty Happy, on génère des communautés d’artisans en local qui s’apportent mutuellement des affaires. Sur Ty Happy Pro, nous mettons au point la commande de pièces en ligne auprès de fournisseurs partenaires, pour livraison soit à l’entreprise soit chez le client. Nous avons d’autres idées très intéressantes dans les cartons… l’enjeu est de passer à la vitesse supérieure en termes de déploiement sur le territoire.

chiffres-ty-happy

Propos recueillis par Laurence Martin.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80