Les tendances émergentes du CES de Las Vegas

Zoom sur les nouveautés remarquées par L'Echo de la baie

#Quoi de neuf ? Publié le 2 mars 2019

Créé par Reed Expositions, Construction Tech est un écosystème pour connecter et rassembler les acteurs du bâtiment de demain : les acteurs traditionnels, les nouveaux entrants, les représentants de la R&D, de la conception, des Etudes, de la Construction, de l’Exploitation et de la Maintenance. La marque Construction Tech se décline en une série d’actions et d’événements : un Observatoire, des Challenges Start-ups et le déplacement d’un Collectif au Village Francophone au CES Las Vegas qui nous trace les grandes tendances des nouvelles technologies. Construction Tech®, c’est aussi un nouveau secteur au sein de BATIMAT, qui rassemblera l’offre la plus large et la plus complète du marché des solutions pour le bâtiment connecté.

La voix prend le pouvoir au CES Las Vegas

Star du CES Las Vegas, la commande vocale intégrée dans les produits et leurs fonctions prend le pas sur les autres types de commande. La bataille marketing des assistants vocaux fait rage afin de maîtriser l’écosystème le plus large d’univers produits et partenaires associés. Hey de Google et Alexa d’Amazon semblent vouloir s’approprier, avec des centaines de millions de dollars, le monde connecté.

L’éclairage connecté

Selon l’étude Ifop, réalisée en novembre 2018, la commande vocale suscite un vrai intérêt chez les Français (77 %). En effet, l’utilisation jointe d’un assistant vocal et des équipements connectés apporte un confort accru et met le bâtiment à l’écoute de ses occupants, tout en respectant leur intimité, pour que leurs demandes soient mieux prises en compte et satisfaites.

La société française Legrand, présente au CES, va plus loin dans l’utilisation des assistants vocaux en intégrant directement Amazon Alexa dans ses gammes d’appareillage connecté.
Désormais, tous les services d’Amazon Alexa sont disponibles dans toute la maison : la commande d’éclairage et des volets roulants, celle du thermostat, la recherche internet, l’écoute de podcasts, etc. L’imagination des utilisateurs est la seule limite. Legrand présentait ainsi sur le salon un interrupteur à commande vocale.

L’éclairage connecté représente également une nouvelle extension au sein de l’écosystème Somfy. L’éclairage est un élément de l’habitat connecté très demandé par les utilisateurs car il offre de nombreuses possibilités pour améliorer leur quotidien : automatiser le pilotage de ses lumières en fonction de l’heure de la journée, les gérer en fonction de l’apport de lumière extérieure (modulée par l’utilisation de stores intérieurs et rideaux, que Somfy motorise également), vérifier à distance leur état et créer des scénarios de présence pour protéger son domicile.

C’est pourquoi Somfy a souhaité étendre l’interopérabilité de son écosystème au-delà de ses offres existantes.

Dans une expérience unifiée de Smart Home, les utilisateurs TaHoma pourront ainsi piloter à la fois :

  • tous les éclairages traditionnels existants au travers de micro-modules radio compatibles, que Somfy déploie avec le lancement d’IzymoTM, sa nouvelle gamme de micro-modules ultra-compact, utilisant le protocole io-homecontrol.
  • tous les éclairages et appareillages électriques des grandes marques (Signify ex Philips Lighting, Ikea, Leedarson, Legrand, Schneider Electric, etc.) connectés ou utilisant le nouveau standard radio bidirectionnel Zigbee 3.0 qui sera disponible via la box domotique TaHoma Din Rail (dédiée aux programmes immobiliers neufs) et dans l’application TaHoma sur S2 2019.

La voiture autonome

Cette (r)évolution modifiera considérablement nos vies ! N’étant plus obligés d’être attentifs pour conduire, nos temps de transport se transformeront en temps libres ! La voiture devient un espace de vie qui se déplace, et dans lequel on peut se reposer, travailler, se divertir. A méditer !..

Le GAFAM très présent dans l’habitat

Les géants électroniques et le GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) se bataillent le marché de l’habitat afin de prendre le contrôle de l’univers du Smart Home.

Chauffage, contrôle d’accès, éclairage, purification de l’air, chacun s’engage et se place au centre de cet univers en démontrant leur capacité à fédérer les écosystèmes. L’arrivée de la 5G semble ouvrir de nouvelles perspectives avec le Très Haut Débit en toute mobilité, elle aura un impact conséquent sur les services et sur la gestion des bâtiments.

IA, l’Intelligence Artificielle

L’IA relève le défi de connaître et d’apprendre les comportements humains pour mieux les restituer afin de nous proposer des services en fonction de nos habitudes analysées. L’application de l’IA sur les marchés des séniors fait mouche. Grâce à des capteurs qui analysent les comportements en fonction des besoins et des habitudes identifiées, la technologie détecte ainsi tout comportement inhabituel. Reste à s’interroger sur le choix d’un monde qui apporte plus de sécurité à la personne en dépit de sa liberté… Une réflexion qui semblerait être très européenne, les Etats-Unis ne se soucient guère de la protection des données personnelles…

Le RGPD qui implique le consentement des clients pour l’utilisation de leurs données personnelles reste très européen. La Cnil, l’autorité de protection des données en France, a annoncé le 21 Janvier une sanction de 50 M€ contre Google. Le géant du Web est accusé de manquement à ses obligations dans le cadre du RGPD en vigueur depuis mai 2018. Des plaintes avaient été déposées à son encontre par les associations None Of Your Business (NOYB) et la Quadrature du Net. Elles reprochaient à Google de ne pas disposer d’une base juridique valable pour traiter les données personnelles des utilisateurs de ses services, notamment à des fins de publicités ciblées. C’est la première sanction d’un géant américain du Web dans le cadre du RPGD.

L’habitat est de plus en plus connecté

L’habitat connecté devient une réalité pour les utilisateurs. De multiples scénarios illustrent les usages du Smart
Home : sécurité, confort, apports solaires, énergie, santé, éclairage, loisirs… Nous sortons des systèmes domotiques “propriétaires”, nous sommes ainsi à l’heure de l’ouverture, de la compatibilité, de l’interopérabilité où la domotique est intégrée de base directement dans la maison.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80