Le nouveau court "Simonne Mathieu" habillé par des stores Marquises

Zoom sur les serres d'Auteuil

#Quoi de neuf ? Publié le 1 avril 2019

Le fabricant de protection solaire, Marquises vient de terminer son dernier projet d’envergure : habiller la verrière du nouveau court de Roland Garros “Simonne Mathieu”.

Spécificités du projet “Simonne Mathieu”

Pour les projets d’envergure et les marchés publics, les produits conçus et fabriqués par Marquises sont mis en œuvre par OFB. Les stores du fabricant sont donc posés en extérieur de la verrière du nouveau stade. Chaque trame de charpente, tous les 4m environ, sépare un groupe de 5 stores. Chaque store est équipé de trois toiles distinctes. Et, la totalité de cette protection solaire d’envergure est manœuvrée par un moteur unique.

Chaque store se compose de trois toiles. Il y a 5 ensembles de stores soit 15 toiles au total pour ce projet.

Focus sur le produit Marquises

Voici les spécificités des stores du fabricant :

  • Un tube enrouleur acier galvanisé comprenant 2 axes à ressort assure la tension et la remontée des toiles.
  • Le supportage des stores est réalisé par des pièces acier galvanisé laqué, fixées sur la structure de la verrière par des boulons en inox.
  • Le guidage de chaque store se fait grâce à des câbles acier inox diamètre 5 mm.
  • Le tirage de chaque ensemble de 5 stores est assuré par des câbles inox diamètre 3mm
  • Des systèmes de poulies de renvoi sont intégrés aux pièces de supportage
  • La motorisation se fait en pied de store par un axe motorisé en acier galvanisé sur lequel viennent s’enrouler les câbles de tirage.
  • L’ensemble des pièces laquées sont de la même couleur que la structure de la verrière soit « axalta fevrier n°4 »
  • Les toiles sont de types soltis 86 de chez Ferrari
Les stores Marquises habillent les verrières du stade Simonne-Mathieu
Les stores Marquises habillent les verrières

Stores Marquises Roland Garros

A propos du nouveau stade Roland Garros

Le dernier né de la Porte d’Auteuil a été inauguré fin mars. Semi-enterré et cerné de serres, il est quasi invisible derrière les vastes vitres qui abritent des plantes venues de quatre continents. Il devient le troisième stade du lieu en termes de capacité d’accueil (5 000 places) derrière Philippe Chatrier (14 911) et le Suzanne-Lenglen (10 056). Le stade est à découvrir dès le 26 mai, date d’ouverture du tournoi.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80