Le MAGNA GlasKeramik, dans le signe du surcyclage

#Quoi de neuf ? Publié le 27 juin 2019

Le concept C2C (Cradle to Cradle) décrit une forme d’utilisation cyclique des ressources, dans laquelle les modes de production sont axés sur la préservation des valeurs créées. La matière première dont est constitué le GlasKeramik présente deux atouts majeurs. Elle est à 100% formée de surplus de verres industriels (verres plats et bouteilles) et elle peut être rajoutée au cycle de recyclage du verre même après son utilisation. De ce fait le MAGNA GlasKeramik est considéré comme un excellent exemple d’emploi efficace des ressources et des matières premières. L’obtention de la certification C2C Or permet de rendre encore plus tangible sa durabilité.

MAGNA GlasKeramik matériau privilégié du Recycling Pavillion

Polar white patiné, Ice nugget poli sur les deux faces, Jade patiné et Green patiné : ce sont quatre parmi les huit coloris naturels du GlasKeramik qui habillent sur près de 100 mètres carrés les différents panneaux du Recycling pavillion d’Heibronn. L’arrière de chaque panneau a été enduit d’une laque de protection contre les éclats afin d’en sécuriser la fixation suspendue en hauteur.

Ce pavillon a été érigé à partir de matériaux recyclés (acier, verre, plastique, déchets minéraux) par l’agence d’architecture allemande 2hs. Ceci, en concertation avec des étudiants, chercheurs et professeurs du KIT (Institut de Technologie de Karlsruhe) à l’occasion du BUGA (Bundesgartenschau). Le BUGA est une exposition fédérale sur le jardin inaugurée en avril dernier à Heilbronn en Allemagne du sud.

Recycling Pavillion LR magna glaskeramik

Situé dans le lot central du quartier, le Mehr.WERT.Garden (jardin à valeur ajoutée) se veut le banc d’essai d’une nouvelle zone urbaine. Il illustre comment les gens peuvent cohabiter sereinement même dans un contexte urbain à forte densité. Y est prônée la pertinence de la question des ressources qui seront encore disponibles et utilisées de manière durable. Il représente aussi le passage de l’actuelle économie linéaire (exploiter-fabriquer-jeter) vers une économie circulaire. Ceci, dans le respect des différents cycles de chaque matériau. Y compris lors de la déconstruction du pavillon à la fin de l’exposition début octobre prochain.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80