JO Paris : France Bois 2024

dans les starting-blocks

#Quoi de neuf ? Publié le 25 mars 2019

Les Jeux Olympiques 2024 se dérouleront en France, à Paris. Pour cette édition, les Jeux souhaitent viser l’excellence environnementale. Une occasion pour le pays de démontrer son savoir-faire en termes de ville durable et de transition énergétique. Le challenge est de taille : réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre des jeux par rapport à Londres en 2012 (dont 30% de réduction pour les constructions). Zoom sur les objectifs et le projet France Bois 2024.

France Bois 2024 : une démonstration de la construction bois

Pour relever ce défi, la construction et l’aménagement bois semblent être la solution pour introduire chaleur, nature et humanité dans les sites du village olympique et paralympique. La société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) et le Gouvernement ont donc décidé de faire confiance au bois pour toutes ses propriétés. Le projet France Bois 2024 a donc été créé pour préparer activement la réussite de ce village. Ce dernier qui sera une vitrine d’exception pour la France. France Bois 2024 est porté par ADIVBois et financé par France Bois Forêt et le Codifrab. Présidé par Georges-Henri Florentin, il rassemble toutes les organisations professionnelles du secteur et a pour but de faciliter la participation des entreprises de la filière.

Environ 300 acteurs de la filière bois se sont donc réunis semaine dernière au pavillon de l’Arsenal à Paris pour une première rencontre. Le but étant de faciliter la constitution des équipes de conception réalisation fourniture. Lors de cette réunion, la directrice du Pôle ambition de Solideo a rappelé que les bâtiments sélectionnés seront 100% BIM. Ils devront être réversibles (bureaux vers logements, parkings et socles…), accessibles et dotés de toitures actives (énergie, biodiversité, eaux pluviales…). Le Président de France Bois 2024 avait auparavant affiché l’objectif 50% bois français.

Pour la filière bois, c’est une réelle opportunité de démontrer la capacité de la filière à œuvrer dans un délai court. Ce sera également une massification de la construction bois avec notamment deux quartiers : Village des Athlètes et Cluster des médias. Enfin, cela sera une réelle vitrine des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Des délais très courts

Dès la fin du mois d’avril, un premier choix sera fait. Les sélectionnés pourront faire une offre concrète. Et, début 2020, le permis de construire sera déposé. L’objectif est de livrer tous les lots au 1er janvier 2024. À cheval sur les communes de l’Île-Saint-Denis, Saint-Denis et Saint-Ouen, 314 000 m2 de bâtiments neufs sont à construire pour accueillir les athlètes. A l’issue des jeux, les logements et bureaux deviendront des logements et bureaux, comme souhaité.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80