FenêtréA, Atlantem, Riou Glass et Bohelay valorisent les menuiseries en fin de vie en créant Menrec

#Quoi de neuf ? Publié le 11 décembre 2020 par L'Echo de la Baie

Avec la création de MENREC, c’est une nouvelle organisation de collecte et de démantèlement de menuiseries en fin de vie qui se met en place en réunissant quatre entreprises privées du Grand Ouest qui ont décidé de s’associer pour dire Stop à l’enfouissement des menuiseries.

Pas de concurrence lorsqu’il s’agit d’agir pour la planète. En s’associant pour créer MENREC, une nouvelle structure dédiée au recyclage des menuiseries en fin de vie, Atlantem Industries et FenêtréA décident de stopper l’enfouissement des menuiseries. Née d’une réflexion commune des deux premiers fabricants de menuiseries en Bretagne il y a un an, MENREC s’inscrit dans les objectifs fixés par la Loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC). Cette nouvelle organisation ambitionne de valoriser les différents matériaux des menuiseries en fin de vie (bois, PVC, aluminium et verre) et leur réemploi pour la fabrication de nouvelles solutions (fenêtres, portes et volets). Encore considérées comme des déchets, les menuiseries en fin de vie font aujourd’hui généralement l’objet d’enfouissement dans des carrières alors qu’elles représentent une source importante de nouvelles matières premières et d’économies de carbone. Stopper cet enfouissement, voici le crédo de MENREC.

Une démarche collaborative

Afin de créer une structure solide et dynamique, Atlantem Industries et FenêtréA ont intégré deux autres entreprises familiales aux compétences complémentaires : Riou Glass, leader français indépendant du vitrage, et le Groupe Bohelay, société de transport spécialisée dans la logistique du recyclage. Créée le 4 décembre dernier et présidée par Adrien Bohelay, MENREC est une SAS indépendante détenue à parts égales par les quatre co-fondateurs. Le siège et l’unité de démantèlement sont implantés à
Saint-Allouestre, dans le Morbihan (56). Une situation géographique centrale pour la collecte dans le Grand Ouest. L’activité débutera au 1er mars 2021. MENREC a pour objectif de favoriser le développement de l’emploi solidaire. L’organisation prévoit le recrutement de dix collaborateurs à horizon fin 2021.

Un dispositif responsable clé en main pour les installateurs

MENREC apporte à l’installateur du Grand Ouest une solution clé en main en matière de collecte et de démantèlement de menuiseries en fin de vie, sans surcoût par rapport à la situation actuelle. Il se verra délivrer une attestation prouvant que les menuiseries remplacées rentrent dans un dispositif d’économie circulaire. Une valorisation de son engagement responsable auprès de ses clients.
L’organisation met à disposition des installateurs (artisans, menuisiers, réseaux de fenêtriers…), un rack ou une benne spécifiquement créés par MENREC. Lorsque le contenant est plein, le professionnel en informe MENREC via le site www.menrec.fr. La démarche est simplifiée et gagne un temps précieux : pas de tri à effectuer en amont ! Un camion plateau avec chariot embarqué effectue une tournée pour collecter les racks et les bennes. Ensuite, les déchets sont acheminés vers l’unité de démantèlement qui dissocie le PVC, l’aluminium, le bois et le vitrage, stockés sur une plateforme de 1 000 m2, démantelés puis envoyés dans les centres de recyclage spécialisés, et enfin, réintroduits dans de nouveaux process de fabrication au sein de sociétés fondatrices : Atlantem Industries, FenêtréA et Riou Glass. « Les menuiseries proposées par Atlantem Industries et FenêtréA, présentent une durée de vie de 30 ans, certifiée dans les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) des produits. Nos entreprises ayant commercialisé leurs premiers produits il y a environ 27 ans, il nous est paru évident d’anticiper les premiers chantiers de déconstruction. Notre démarche vient également répondre à la prochaine augmentation des projets de rénovation attendue suite à l’annonce du Plan France Relance. L’occasion d’affirmer nos engagements respectifs pour stopper l’enfouissement des menuiseries en fin de vie. », s’accordent à l’unisson Dominique Lamballe, Président de FenêtréA, et Bruno Cadudal, Directeur Général d’Atlantem Industries.

Adrien Bohelay, DG de TB Recyclage (Groupe Bohelay)

« Lorsque FenêtréA et Atlantem Industries nous ont contactés, notre participation à MENREC est apparue comme une évidence pour notre entreprise qui a développé des activités dans le secteur de l’environnement et du recyclage. La force de cette organisation réside dans la complémentarité et la synergie de nos activités. Nous avons été convaincus par la démarche qui s’appuie sur des valeurs que nous partageons : le développement durable, la valorisation du territoire et de ses entreprises. ».

adrien bohelay groupe bohelay

Bruno Cadudal, Directeur Général d’Atlantem Industries

« MENREC s’inscrit tout naturellement dans la politique RSE du Groupe familial et territorial Herige auquel appartient Atlantem Industries. L’économie circulaire figure parmi nos priorités. Nous veillons depuis déjà plusieurs années à réutiliser les chutes issues de notre production. Au-delà des règlementations, il est de notre devoir de mettre en oeuvre des initiatives efficientes telles que MENREC. Non seulement pour préserver les matières premières et réduire significativement la part de 90 % de menuiseries enfouies. Mais également pour rester au plus proche du métier de nos clients qui vont avoir à gérer de plus en plus de chantiers en rénovation. ».

bruno cadudal

Dominique Lamballe, Président de FenêtréA

« La question environnementale a toujours été partie prégnante de notre entreprise familiale. Un engagement pour le développement durable qui puise ses origines dans son implantation à proximité de la forêt de Brocéliande. Il y a un an, nous avons déjà mis en place un dispositif pour réintroduire une quote-part des chutes de nos produits dans notre process de fabrication. Cette démarche vise à réduire leur empreinte carbone mais nous souhaitions aller encore plus loin en améliorant leur éco-circularité et en traitant les fenêtres en fin de vie. ».

dominique lamballe

Pierre Riou, Président du Conseil de Surveillance de Riou Glass

« Depuis la création de RIOU GLASS, il y a 40 ans, nous avons toujours eu pour ambition de limiter l’impact de notre activité sur l’environnement et de préserver les ressources naturelles, comme le sable, qui deviendra une denrée rare dans les prochaines années. Le verre ayant l’avantage d’être un matériau recyclable à l’infini, nous trions et recyclons déjà 100 % de nos chutes de production afin de les réintégrer dans le process de fabrication du verre plat. Quelques données importantes : 1 tonne de verre réintégré dans nos fours permet d’économiser 1,2 tonne de matières premières, dont 1 tonne de sable. Aussi, l’emploi de cette même tonne de calcin évite le rejet de plus de 300 kilogrammes de CO2 dans l’atmosphère. Aujourd’hui, nos feuilles de verre intègrent 35 % de calcin, nous souhaitons augmenter cette part. L’organisation MENREC nous permet de répondre à un besoin complémentaire qui est celui du recyclage du verre « consommé ». La pérennité de nos activités passe aussi par ce type de partenariat intelligent, garant de traçabilité et de qualité du verre recyclé. ».

pierre riou riou glass


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80