Etude OpinionWay pour Concept Alu : plus de 4 français sur 10 envisagent une extension

#Quoi de neuf ? Publié le 20 juillet 2021 par L'Echo de la Baie

Dans une étude menée par OpinionWay en juin 2021 pour le leader de l’extension de l’habitat Concept Alu, près des deux tiers des Français interrogés opteraient pour une extension si leur habitation devenait trop petite. Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, l’étude relève en outre que les propriétaires sont encore plus disposés à investir dans leur maison. Réponses et bilan avec notre étude exclusive.

Plus des 2/3 des Français propriétaires de maison opteraient pour une extension plutôt qu’un déménagement

C’est sans doute l’un des résultats forts de cette étude OpinionWay pour Concept Alu : plus des deux tiers des Français propriétaires de mai-son opteraient pour une extension plutôt qu’un déménagement (68%). L’extension d’une maison est synonyme de projets très divers, les propriétaires ayant des envies de pousser les murs mais également des souhaits de valorisation de leur bien.

Un propriétaire sur deux initierait ce projet pour gagner de la place (48%) ou pour avoir une pièce supplémentaire (51 %). L’envie d’une pièce supplémentaire est plus marquée chez les jeunes de moins de 35 ans ( 61 % vs 41 % des plus seniors), dont le foyer a vocation à s’agrandir.

Plus de 4/10 propriétaires envisageaient une extension pour réorganiser totalement l’espace de leur maison

Néanmoins, plus de 4 propriétaires sur 10 envisageaient une extension pour réorganiser totalement l’espace de leur maison (43%) ou pour donner de la valeur à leur bien immobilier (43%). Les propriétaires identifient les bénéfices immédiats d’une extension mais aussi, à plus long terme, pour la revente de leur bien immobilier. Misant sur l’avenir, les moins de 35 ans envisageraient plus souvent une extension pour donner de la valeur à la maison (52% vs 41 % des 35 ans et plus).
Plutôt qu’un espace clos et dédié à un besoin spécifique, les propriétaires préfèrent avant tout profiter d’une extension pour agrandir le centre de la maison. Près de 4 sur 10 consacre-raient l’extension de l’habitat au prolongement de la pièce à vivre (37%). Les 50-64 ans sont les plus nombreux à souhaiter réaliser une extension pour prolonger leur pièce à vivre (43% vs 37% de l’ensemble des propriétaires de maison).

Près de 4 propriétaires sur 10 consacreraient l’extension de l’habitat au prolongement de la pièce à vivre

3/4 des propriétaires souhaitent profiter davantage de leur maison.

Les confinements successifs et les restrictions imposés avec la pandémie de Covid-19 ont donné envie aux trois quarts des propriétaires (74%) de profiter davantage de leur mai-son. L’expérience de ces périodes de repli domestique a clairement changé la perception du « vivre à la maison ».

Plus d’l/2 propriétaires a aujourd’hui envie d’investir dans l’amélioration de sa maison (57%).

La crise a créé un changement de paradigme : les habitants ne veulent plus s’adapter à leur habitat mais entendent adapter leur habitat à leurs besoins et envies. Plus de la moitié des propriétaires a aujourd’hui envie d’investir dans l’amélioration de sa maison (57%) et une même proportion d’actifs souhaite avoir un espace dédié pour pouvoir travailler à domicile (56%). Enfin, près de 4 propriétaires sur 10 (38%) ont depuis la crise plus que jamais envie d’avoir une pièce en plus chez eux.

20422€ : le budget moyen que les propriétaires CSP+ se fixent pour réaliser l’extension de leur maison

Pour concrétiser ce type de projet, les propriétaires CSP+ se donnent un budget moyen de 20 422 euros. Cela étant, 19% des propriétaires tous confondus (33%) seraient prêts à consacrer 30 000 € ou plus. Enfin, 43% des propriétaires ayant au moins trois enfants investiraient 20 000 ou plus contre 33% pour ceux ayant un seul enfant et 35% pour ceux en ayant deux.

Des propriétaires tous confondus seraient prêts à consacrer 30 000 € ou plus.

Sondage Opinion Way pour Concept Alu de juin 2021 : Échantillon de 1000 personnes, représentatif des propriétaires de maison âgés de 19 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

© Visuel SOKO


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80