Crise du Covid-19 : interview de François Guérin Directeur général, groupe CETIH

#Quoi de neuf ? Publié le 24 mars 2020

Dès l’annonce du confinement lundi 16 mars, le groupe CETIH (210 M€ en 2018-2019) a pris la décision de fermer ses 8 sites à compter du lendemain à midi. Ce sont près de 1300 salariés qui ont été placés soit en télétravail soit en prise de congés, soit en chômage partiel.

« Il fallait arrêter les usines. Notre mission collective est désormais de se mettre en capacité de redémarrer, de réassurer nos salariés, nos clients professionnels et particuliers », explique à l’Echo de la Baie son directeur général, François Guérin. Une préparation de la filière responsable et concertée. « Nous ne pourrons pas redémarrer chacun individuellement sans se parler. Nous avons les mêmes fournisseurs, des clients communs comme les gros réseaux de négoces ou les constructeurs de maisons individuelles, des transporteurs communs. Face à cette crise inédite, imprévisible, massive, violente, dont on ressortira tous cabossés, la filière doit avoir une démarche globale pour remettre notre économie en mouvement et accompagner une reprise que je crois plutôt progressive qu’en V. »

« La reprise ne sera pas flagrante avec la fin du confinement car le virus va durer au-delà », poursuit François Guérin. « Nous devons travailler entre confrères de la filière sur les mesures de bonnes pratiques dans les usines, avec la FFB sur la gestion des chantiers ; chez le particulier, ce sera beaucoup plus long : il faudra revenir notamment avec des mesures de protection… ».


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80