Concours VELUX International Award 2018 : les lauréats sont...

#Quoi de neuf ? Publié le 13 décembre 2018

Ouvert aux étudiants en architecture, le concours VELUX International Award 2018 a pour thème général « la lumière de demain ». Le concours qui se déroulait à Amsterdam met en compétition les meilleurs étudiants en architecture du monde. Lancé il y a 14 ans, ce concours biennal interroge l’avenir de la lumière du jour dans l’environnement bâti, en inspirant aux futurs grands noms de l’architecture mondiale des explorations créatives dans les catégories « Lumière naturelle dans les bâtiments » et « Recherches autour de la lumière naturelle ».
Le jury a sélectionné neuf lauréats régionaux parmi les plus de 600 projets venant de 57 pays. Après une présentation assurée par ces neuf lauréats régionaux, le jury d’architectes de renommée internationale a distingué deux projets. Le Groupe VELUX est donc fier d’annoncer que les projets « Light Forms Juggler » d’Anastasia Masolva et « Road to Light » de Yuhan Luo, Di Lan, Yuan Liu, Yusong Liu sont distingués.

Les membres du jury

Le jury du Velux International Award 2018 est composé de : Un représentant du trio RCR Arquitectes, lauréat du Prix Pritzker 2017 (Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta d’Espagne) ; Rick Joy, fondateur de Rick Joy Architects, aux États-Unis ; Li Hu, associé fondateur d’OPEN Architecture, en Chine ; Sasa Begovic, fondateur associé et architecte principal de 3LHD Architects, en Croatie ; Martin Pors Jepsen, vice-président du VELUX Innovation Center, au Danemark.

« Ces étudiants seront aux commandes des studios d’architecture de demain. Notre objectif est de les sensibiliser à l’importance de l’éclairage naturel dans le bâti, de faire connaître le rôle et les bienfaits de la lumière naturelle pour la santé, le bien-être et l’équilibre émotionnel, mais aussi de positionner le Groupe VELUX comme un sérieux partenaire d’avenir », explique Per Arnold Andersen.

VELUX International Award 2018 : la lumière du soleil donne forme au bâtiment

Le projet « Light Forms Juggler » d’Anastasia Masolva, de l’Université d’architecture et d’ingénierie de Kazan, en Russie, a épaté le jury par son questionnement judicieux des pratiques de conception actuelles.
« Le projet témoigne d’une exploration rigoureuse de la lumière naturelle dans le bâti à l’échelle de la ville », a observé le jury. « Il porte la marque d’une vraie sensibilité d’architecte et soulève nombre de questions intéressantes ». Il invite à porter un regard neuf sur l’architecture. Anastasia Masolva est partie d’un constat paradoxal : le manque de luminosité des bâtiments malgré la profusion de lumière du soleil. Le projet interroge la manière de façonner l’environnement bâti pour y capter le maximum de lumière naturelle.
Le projet invite à dépasser la figure du rectangle, qui limite la pénétration de lumière dans l’espace, pour repenser la forme et les ouvertures des bâtiments. Il analyse également différentes formes alternatives, qui permettent de maximiser le potentiel de pénétration de la lumière naturelle. Il s’intéresse également à la question des ombres que projette un bâtiment.

VELUX International Award 2018 : des voies pavées de lumière

« Road to light » est reparti avec le prix mondial, après avoir livré un projet soigneusement documenté. Ce dernier apportant une solution à la fois simple et pratique à un problème bien réel.
« Il s’agit d’une solution simple qui change la vie des enfants issus de zones rurales isolées. Par l’utilisation de petits minéraux locaux, il invite à l’optimisme, au développement et à la réflexion », a jugé le jury.
Créé par des étudiants de l’Université de Tianjin en Chine, le projet tire son origine d’un besoin élémentaire en voies de communication sûres. Faute d’infrastructures routières et d’électricité dans les reliefs montagneux de Chine rurale, le chemin de l’école peut être extrêmement périlleux pour les enfants. En particulier lors du trajet retour, une fois la nuit tombée. L’équipe propose donc d’introduire de petites quantités de fluorine, un minéral peu coûteux, et ce à même les chemins. De nuit, les couleurs vives de ces pierres luiront plusieurs heures après avoir été éclairées par les rayons du soleil durant la journée. Presque toutes les provinces de Chine ont d’importantes mines de fluorine. Ce procédé permet de la transformer en matériau de voirie. Il rend donc l’opération économiquement viable pour des zones rurales pauvres.
Lors du dîner de clôture du World Architecture Festival à Amsterdam, les deux équipes lauréates ont reçu leur prix en même temps que les lauréats généraux des catégories ouvertes aux architectes professionnels.

Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80