Système breveté

Concept Acoustique Active de Technal

#Nouveautés Publié le 30 septembre 2015

TECHNAL s’est vu décerner, le 28 septembre 2015, au CONCOURS DE L’INNOVATION BATIMAT 2015, la MÉDAILLE D’ARGENT dans la catégorie “MENUISERIE ET FERMETURE” pour son CONCEPT ACOUSTIQUE ACTIVE. Ce prix témoigne de la reconnaissance du secteur pour ce système breveté* innovant et précurseur en matière d’optimisation acoustique. Il repose sur l’association des technologies complémentaires “passive” et “active”. Elles permettent d’obtenir des niveaux d’atténuation acoustique jusqu’à 25 dB en position ouverte, soit en moyenne 300 fois moins de bruit à l’intérieur. Cette réduction correspond par exemple au passage du bruit d’une rue animée à celui d’un bureau calme. Un atout pour les occupants qui souhaitent ventiler un espace tout en se préservant des nuisances extérieures. Totalement intégré à la menuiserie, le système “passif/actif” permet, en position fermée, de conserver une esthétique similaire à une fenêtre classique.

Concept Acoustique Active : TECHNOLOGIE PASSIVE

Le concept a été développé et testé sur une ouverture du vantail de 10 cm avec un vitrage acoustique 44.2/14/10. Pour absorber les bruits, cette “fente” est bordée de deux parois latérales qui créent un tunnel. Ce dernier jouant donc le rôle de silencieux. Elles se composent d’un isolant acoustique (laine minérale d’une épaisseur de 6 à 20 cm sur une profondeur de 25 cm environ) placé sur les montants extérieurs du cadre ouvrant et du montant dormant. Lorsque les sons pénètrent dans ce silencieux, ils sont absorbés par les parois tout au long de leur cheminement. Au final, le bruit est atténué, dans les moyennes et hautes fréquences (correspond aux bruits aigus comme la voix).

Concept Acoustique Active : TECHNOLOGIE ACTIVE

Le son est une onde de pression, composée de “creux” et de “sommets”, qui se propage dans l’air comme les vagues à la surface de l’eau. Le principe de la technologie active consiste à capter cette onde, à l’analyser en temps réel puis à générer un son inverse. Les “creux” deviennent les “sommets” et les “sommets” se transforment en “creux”. Par conséquent, en envoyant cette contre-onde sur l’onde incidente, les “creux” et les “sommets” se compensent. Le son nuisible et le son inverse s’annulent, atténuant le bruit.

Les micros enregistrent le bruit incident qui passe à travers le tunnel. Un calculateur l’analyse et produit le contre-bruit diffusé grâce aux haut-parleurs. Ce système contrôle en permanence les sons et annule automatiquement les composantes basses fréquences. Par exemple un bruit grave tel que le trafic routier. Le calculateur met en place un algorithme de contrôle actif (référence filtrée) pour optimiser les signaux de commande envoyés à chaque haut-parleur.

A DÉCOUVRIR SUR LE SALON BAT IMAT : HALL 6 – STAND G58

* Développé en partenariat avec GAMBA ACOUSTIQUE et le LABORATOIRE DE MÉCANIQUE ET D’ACOUSTIQUE du CNRS.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80