CITE et RGE

les artisans et entrepreneurs sont très inquiets

#Quoi de neuf ? Publié le 4 octobre 2018

Jacques Chanut, le Président de la FFB, a rencontré hier le cabinet de M. François de Rugy, ministre de l’Écologie, pour lui faire part des fortes inquiétudes des artisans et entrepreneurs sur le CITE et le RGE.

Sur le CITE, la FFB a réaffirmé sa totale opposition à l’exclusion des fenêtres et des chaudières performantes au fioul. La FFB a déploré l’absence de concertation sur le sujet, en contradiction avec les engagements pris fin 2017 par le gouvernement. Cette concertation devait s’ouvrir avec la publication d’un rapport Ademe-CSTB et qui reste une véritable Arlésienne à ce jour. La profession ne peut que dénoncer cette méthode.

Sur la réforme du RGE, la FFB s’est opposée à l’accumulation d’obligations en tous genres qui va créer un monstre de complexité et engendrer des coûts insupportables, qui ne résoudra en rien le problème central des fausses attestations. À l’évidence, se joue pour le RGE, la chronique d’une mort annoncée !

La FFB s’est enfin inquiétée du retour de l’écologie punitive. Une telle orientation entrainerait une défiance générale pour l’investissement immobilier, qui se traduira par un effondrement des marchés et donc de l’emploi.

Jacques Chanut, le président de la FFB, déclare : « nous sommes totalement opposés à cette approche qui ignore les réalités du marché et des comportements. On ne peut que déplorer une méthode qui consiste à fixer des objectifs ambitieux, pour ne pas dire irréalistes, à réduire dans le même temps les incitations, et enfin à constater la non atteinte des objectifs pour justifier une approche punitive. »


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80