Bieber le choix de la performance en logement social

#Quoi de neuf ? Publié le 11 décembre 2019

Chantier réhabilitation en bordure de périphérique – 230 rue de Courcelles – Paris 17ème

Placé en bordure du périphérique parisien, l’immeuble RIVP de 91 logements, daté des années 75, vient de subir un lifting bien mérité de sa façade. Pour accompagner sa modernité dans la performance thermique et acoustique, les fenêtres s’équipent d’une menuiserie bois/alu signée Bieber.

La prestation se veut haut de gamme ce qui n’est pas un acquis dans le logement social. Elle est légitimée par le label RIVP relevant du Plan Climat de la ville de Paris qui privilégie une qualité architecturale inscrite dans le développement durable. La réalisation est ainsi empreinte d’un confort moderne par la lumière et la protection solaire, l’isolation et l’acoustique. Dans le cadre de l’immeuble RIVP, situé aux 230-232 rue de Courcelles à Paris dans le XVIIème, la réhabilitation lourde engage bon nombre de travaux en intérieur comme en extérieur dont, entre autres, la réfection totale des façades par une isolation thermique extérieure (3 types de revêtements) et le remplacement de l’ensemble des menuiseries extérieures ainsi que des radiateurs électriques et des ballons d’eau chaude électriques.

Construit dans les années 78 par l’architecte Jean-Pierre Joubert, l’immeuble est depuis resté dans son jus architectural excepté une rénovation des menuiseries extérieures en PVC orchestrée à minima en termes d’acoustique. Le challenge de la réhabilitation vise donc la performance énergétique du bâtiment. Sous couvert de commande publique, elle souscrit au Contrat global de Performance Énergétique (CPE) pour un suivi de 3 ans dont l’objet spécifique vise à garantir une diminution des consommations énergétiques du bâtiment, ici à hauteur de 40 % d’économie d’énergie électrique mesurée.

Un challenge à relever

Constitutives de la façade, les fenêtres sont à ce titre un élément essentiel de son étanchéité et de l’acoustique du logement. D’ordre qualitative, leur prescription est verrouillée par l’architecte Michel Jacotey, par acquis de la fiabilité sur le long terme de l’industriel (travail sur-mesure conjoint avec le BE) et se porte sur la référence bois/alu DUOBA® 68 mm en oscillo-battant, système Uniplan, profil droit Rector sur bois de Bieber. Elle épouse le souhait de redonner un aspect contemporain à la façade avec une forme cubique qui, forte de ses deux vantaux épurés (dormant et ouvrant sur le même plan, paumelles et ferrage invisible), offre un clair de vitrage optimisé. La résistance de l’alu anodisé argent en extérieur travaillé en harmonie avec le bardage et le confort chaleureux en intérieur du pin sylvestre recouvert d’une lasure blanche en phase aqueuse (A+ en air intérieur) confortent par ailleurs cette approche qualitative.

Posés en applique (dépose totale des anciennes menuiseries) sur les 91 logements occupés, les 429 châssis globalisent au total 6 à 7 références de menuiseries. Élaborées dans le respect de l’architecture d’origine (taille) et dans une logique d’optimisation des coûts, elles sont équipées selon l’exposition des façades au bruit avec 4 types de double vitrage différents (vitrage SGG Stadip Silence de Saint-Gobain avec intercalaire Warm Edge pour tenir les deux vitrages et diminuer les déperditions) pour une performance acoustique allant de 31 à 38 dB. Côté performances, ces menuiseries pourvues d’une quincaillerie ceinturante avec 4 points de fermeture sur le châssis garantissent la sécurité de la fenêtre mais aussi la qualité de son étanchéité (AEV > A4). Elles disposent également d’un rejet d’eau en alu intégré au profil. Ici, la démarche qualitative prévaut d’une menuiserie sur-mesure sans compromis avec de hautes performances thermique, phonique et de sécurité. Cette dernière étant par ailleurs protégée par des brise-soleil orientables motorisés. Autant d’atouts bénéfiques qui servent une réalisation upgradée du fait de son bâtiment tout électrique. Dont la qualité de travaux répond en tous points au confort des habitants.

FICHE CHANTIER

  • Maîtrise d’ouvrage : Direction de la Construction de la RIVP
  • Architecte : JACOTEY-VOYATZIS ARCHITECTES ASSOCIÉS (mandataire)
  • Bureau d’études : ALTÉRÉA ÉNERGIE ET BÂTIMENT
  • Bureau de contrôle : BATIPLUS
  • Coordination Sécurité et Protection de la Santé : COORDINATION MANAGEMENT
  • Entreprise générale de travaux : GTM BÂTIMENT
  • Cotraitant chargé du marché global de performance : CRAM
  • Budget : 4 570K€ HT dont 350 000 € pour les châssis

N°132

Décembre 2019


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80