Baies et Stores (38) : interview de Franck Estavil

#L'Echo des réseaux Publié le 16 juillet 2019

Pour quelles raisons Baies et Stores a rejoint le réseau Serge Ferrari Premium Partner ?

Baies et Stores s’est développé depuis 2005 sur les marchés des fenêtres, des portes, des volets et, dans une moindre mesure, sur le marché de la protection solaire, dans la région de Romans, entre sud-Isère, nord-Drôme et nord-Ardèche. J’ai intégré l’entreprise en 2007 comme commercial.
Lorsque je l’ai reprise en 2013, avec ses quatre poseurs, deux commerciaux et une assistante technique, j’ai souhaité développer la protection solaire en nous différenciant de nos collègues par un positionnement de techniciens. Notre chiffre d’affaires Protection solaire a été multiplié par cinq avec des produits à forte valeur ajoutée comme la pergola, sur laquelle nous nous sommes développés avec l’aide d’assembleurs et de fabricants… comme Serge Ferrari. Le fait que la marque mette l’artisan au cœur de son développement et ait une force commerciale qui le visite m’a séduit.

Vous avez adhéré en mai 2017. Quel bilan tirez-vous de cette première année ?

Le réseau m’a permis de m’investir dans la technique du produit et de mieux le présenter ; j’ai investi aussi financièrement en pergola, store banne, corner… J’ai cherché des fabricants qui ont validé les produits en situation, en quoi Serge Ferrari a été un appui.
Un tiers du showroom de 100 m2 est dédié à la marque. Cette part pourrait atteindre la moitié, sachant qu’il est néanmoins essentiel de maintenir notre identité Menuiserie du fait de la saisonnalité de la protection solaire. A 30 mn environ, à Tournon, un deuxième petit magasin (30 m2) présente les produits dans une valise Serge Ferrari, incitation à venir jusqu’ici.

Le client qui passe ma porte, c’est de la seconde monte : plus averti, il est en attente de plus de conseils, d’informations précises qui le rassurent, de solutions. Avoir l’appui d’un fabricant tout proche (le siège de Serge Ferrari est à 45 mn) qui a une reconnaissance internationale et a fait le stade de Lyon conforte aussi mon discours auprès de mes clients…
Le site est clairement un apporteur d’affaires. Ensuite, à moi de faire mon métier. Par intranet je reçois un lead qualifié qui m’expose le projet, les besoins et les coordonnées du client. Récemment, un client hésitait entre une pergola acier et une pergola avec toile rétractable, j’ai fini par faire une vente de presque 9 000 euros.

Mon magasin a grandi en notoriété. 2018 est l’année de la mise en place ; 2019 s’annonce très prometteur : mini-site, Facebook, YouTube, leads, Academy… on a tout pour bien travailler !

baies et stores

Propos recueillis par Laurence Martin.

Site web du professionnel


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80