Avec Acibois, le Groupe Millet enrichit son offre avec des menuiseries d’exception

#Quoi de neuf ? Publié le 12 mars 2020

Après de multiples rebondissements, le Groupe Millet officialise (enfin) le rachat de la société Acibois. En 90 ans d’existence, cette entreprise familiale s’est forgé une solide réputation et est considérée aujourd’hui comme le couturier de la menuiserie sur-mesure haut de gamme. Spécialisée dans la restauration de menuiseries traditionnelles destinées à habiller châteaux, manoirs, ou encore des immeubles haussmanniens parisiens, elle bénéficie d’un savoir-faire historique et d’une forte expertise de ses menuisiers hautement qualifiés. Interview exclusive de Fabrice Millet, Président du Groupe Millet.

fabrice millet

L’Echo de la Baie : Quel est le principal atout de cette acquisition réalisée par le Groupe Millet ?

Fabrice Millet : Acibois représente la Haute Couture de la menuiserie en bois sur-mesure. La reprise de cette société et de la quasi totalité de son effectif (37 salariés sur 39) apporte un complément très haut de gamme à notre offre en bois sur-mesure. Nous développons ainsi notre capacité à répondre à des projets de restauration d’exception dans les centres villes historiques. Acibois bénéficie d’un énorme savoir-faire en menuiseries extérieures et peut répondre par exemple, à des restaurations de portes cochères mais aussi de façades en bois de magasins ou de brasseries. Acibois est en mesure de restaurer et reproduire à l’identique ferrures, portes cochères, menuiseries cintrées en plan… Son savoir-faire est unique.

L’Echo de la Baie : Quels moyens souhaitez-vous mettre en place pour développer son activité ?

Fabrice Millet : Dans un premier temps, nous prévoyons de renouer le lien avec les salariés et les clients historiques, contraints de changer de fournisseurs ces dernières semaines suite à l’arrêt de l’activité. Puis, nous souhaitons apporter notre expérience afin de structurer, d’organiser la production, le commerce et la maintenance de la société tout en lui apportant la modernisation de son outil de production nécessaire afin qu’elle puisse gagner en compétitivité. Moderniser les outils de production de l’entreprise pour offrir la possibilité à ses 37 salariés de travailler dans des conditions optimales et de manière plus efficace, sera une de nos priorités. Nous allons investir environ 2 M€ dans l’achat de machines à commandes numériques et dans la modernisation du système d’information. L’objectif est de gagner en productivité afin qu’Actibois puisse gagner en compétitivité sur ce marché de la rénovation du patrimoine qui affiche de belles perspectives. Le chiffre d’affaires de l’entreprise (environ 4 M€) est réalisé à 90% sur l’Ile de France, nous souhaitons donner à Acibois la possibilité de développer son noble savoir-faire sur d’autres villes soucieuses de restaurer leur patrimoine.

L’Echo de la Baie : Le parcours de rachat de la société Acibois à la barre du Tribunal n’a pas été facile, qu’est ce qui a motivé votre persévérance?

Fabrice Millet : La reprise de la société Acibois concorde parfaitement à notre stratégie et notre culture de proposer des fenêtres en bois sur-mesure car cela fait partie de notre ADN depuis 70 ans. La négociation avec les crédits bailleurs du bâtiment a manqué parfois de cohérence et d’humanité ce qui a généré un mois de perte d’activité. Mais ce qui m’a motivé le plus dans ce projet, est l’implication des salariés qui ont manifesté un vif intérêt à ce que le Groupe Millet puisse reprendre leur entreprise, certains d’entre eux ont parfois 35 ans d’activité au sein d’Acibois. L’aventure ne pouvait pas s’arrêter là et effectivement, depuis ce matin, nous savons qu’elle se poursuit !

En savoir plus sur le Groupe Millet


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80