ATLANTEM optimise sa logistique transport pour réduire de 10 % ses émissions de CO2 d'ici 2024

#Quoi de neuf ? Publié le 3 janvier 2022 par L'Echo de la Baie

Dans la continuité de sa feuille de route RSE, ATLANTEM vient d’engager un programme volontaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre de ses transports, à travers les dispositifs Fret21 et Objectif CO2. L’entreprise livre, autant chez l’artisan que sur chantier, un large panel de produits pouvant être mis sur palettes ou en vrac, engendrant un ensemble d’enjeux logistiques. Ces deux programmes lui permettent ainsi de structurer l’évolution apportée à sa logistique, de quantifier ses gains environnementaux, de formaliser et piloter sa démarche durable. L’objectif de l’industriel : réduire de 10 % les émissions carbone à horizon 2024, équivalent à environ 400 tonnes de CO2, soit deux fois plus que les objectifs fixés par Fret21. Plusieurs axes de travail sont définis : réorganisation des flux logistiques, adaptation aux volumes, multimodal et alternatives au gazole. Autant d’initiatives à mettre en place tout en préservant la qualité des délais de livraison pour maintenir la satisfaction des clients qui reste au cœur de l’activité.

Des évolutions profondes déjà en place et en cours de déploiement

Dans le cadre de son adhésion au programme Fret21, ATLANTEM articule ses actions autour de trois piliers :
✓ La réorganisation des flux avec la mise en place d’un hub logistique de 3 000 m2 en 2021 sur le site breton de Saint-Sauveur-des-Landes (35). Il permet de concentrer et massifier les volumes des usines du Grand Ouest, de limiter et d’optimiser le nombre de camions.
✓ La mise en place de solutions alternatives au transport routier avec un report modal vers le ferroviaire. Depuis septembre 2021, trois rotations par semaine sont effectuées sur les tractions de Saint-Sauveur-des-Landes vers Lyon (69). ATLANTEM vise à passer à cinq rotations par semaine d’ici trois ans. L’entreprise réfléchit également à développer le transport ferroviaire vers Lille et d’optimiser les flux vers Toulouse.
✓ L’achat de transport responsable en intégrant son service transporteur interne TBM, ainsi que ses autres partenaires transport, dans le dispositif Objectif CO2. Une double démarche d’engagement, en tant que chargeur et transporteur.

▪ TBM, filiale transport d’Atlantem, engagée dans le dispositif Objectif CO2

Christophe Serre, Responsable logistique au sein d’ATLANTEM, a en charge la démarche logistique et transport aval produits finis (de la sortie d’usine vers le client) pour l’ensemble du territoire français.

christophe serre tbm

« TBM, notre transporteur interne, vient d’intégrer le dispositif Objectif CO2 Nous allons formaliser et renforcer la formation de nos chauffeurs à l’écoconduite , en organisant notamment des rappels réguliers. Autre axe de réflexion : opter pour des alternatives au gazole tels que le GNV ou d’autres moyens de propulsion en tenant compte des distances à parcourir pour livrer nos clients partout en France et donc de l’autonomie des véhicules. La question du réseau de stations de r avitaillement sera donc centrale.
Le renouvellement de notre parc est en cours afin de basculer la totalité en Euro VI pour réduire davantage encore nos émissions de gaz polluants. Nous travaillons également à l’optimisation des chargements des camions avec un gain à venir de 20%, que nous avons déjà amorcé en harmonisant nos contenants et nos palettes. Au delà des aspects techniques, il est important d’adhérer à une communauté pour s’ouvrir à d’autres secteurs, s’enrichir de bonnes pratiques »


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80