Antoine Le Poulichet Directeur du réseau Komilfo

#L'Echo des réseaux Publié le 16 juin 2020

Dans ce contexte de reprise d’activité, quels moyens mettez-vous à la disposition de vos adhérents pour les aider ?

Antoine Le Poulichet : Nous étions sur une très bonne dynamique en début d’année avec une croissance à deux chiffres, puis nous avons subi, comme tous, cette coupure brutale. Nous avons immédiatement mis en place une communication adaptée en partenariat avec nos adhérents qui ont été très réactifs puisque 95% du réseau participaient à nos réunions en webinaire. L’équipe de Komilfo a déployé toute son énergie pour les guider dans leurs démarches administratives, synthétiser les textes des mesures sanitaires pour en assurer une bonne lecture et surtout les aider à organiser la reprise de leur activité dans les meilleures conditions. Nous avons fourni à nos adhérents près de 40 000 masques.
Par ailleurs, nous avons accentué notre présence en communication digitale ce qui nous a permis de tripler les leads du réseau et de redistribuer ainsi dès avril, 5600 projets qualifiés à nos adhérents. Grâce à cet accompagnement tous azimuts, 90% du réseau avait repris son activité avant le déconfinement. Un des atouts du réseau Komilfo réside dans sa capacité à générer une quantité importante de contacts qualitatifs. Nous avons aussi bénéficié durant cette période difficile d’une présence très amoindrie de la concurrence. Certains adhérents étaient les seuls à répondre à certaines demandes de devis, ce qui a permis de bénéficier d’une fenêtre de tir plus favorable.

Quels sont les retours pour le moment de vos clients concernant le comportement d’achat du particulier ? Est-il réticent à recevoir les équipes de pose ?

Antoine Le Poulichet : Nous avons préparé un kit de communication pour les adhérents à l’intention de leurs clients (animation vidéo, affichage en magasin, …) qui transmet un message rassurant tout en expliquant le déroulé des rendez-vous et des interventions. L’accueil du particulier à son domicile est plutôt bon.
Les retours sont de plus en plus positifs et en 15 jours, les choses ont évolué très significativement. Le refus catégorique de toute intervention fait place progressivement à des clients particuliers disposés à un retour des installateurs du réseau chez eux… Certainement aussi parce que l’ensemble du réseau a mis en place des procédures de protection rigoureuses, propices à rassurer les clients.

Les commandes reprennent-elles ?

Antoine Le Poulichet : La reprise est générale, toutes les régions affichent une bonne dynamique commerciale. Au regard des excellentes conditions météo dont nous bénéficions depuis plusieurs semaines, la demande est très marquée sur les produits d’extérieur : les pergolas et les produits de protection solaire. Les gens ont passé deux mois confinés chez eux, et vraiment les projets d’amélioration de leur habitat sont bien là. Le projet a longuement muri, ils viennent en magasin pour le concrétiser. Par ailleurs, tous ne partiront pas en vacances « les clients et prospects ont donc tendance à se faire plaisir ». L’habitat a repris une place importante dans la consommation.

Nous constatons une réelle inertie chez plusieurs industriels qui rallongent de façon significative leurs délais de livraison ce qui complique la gestion de cette crise. Il est plus difficile aujourd’hui de gérer les approvisionnements que les demandes des clients. Sans cette difficulté, la demande est suffisante pour rattraper l’activité perdue. Le contexte incite à l’accompagnement et implique une forte anticipation pour entretenir la demande du marché. Les adhérents du réseau se sentent soutenus. Je suis confiant, nous maintiendrons une bonne dynamique pour cette fin d’année.


Vous aimerez aussi

Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80