Dossier : Portail, un objet déco à part entière

#Marchés Publié le 22 juin 2017 à 0h00

Toujours plus démocratisé, le portail recherche ses vecteurs de croissance dans une personnalisation extrême. En harmonie avec les autres fermetures et menuiseries de l'habitat, il commence même à tutoyer les codes de la décoration s'inscrivant totalement dans un concept d'aménagement outdoor. 2017 ne sera pas l’année de la révolution pour le portail. « Nous sommes dans la même lignée qu’en 2016. Le marché reste stable avec une légère progression », confie Christophe Lienhart, gérant d’Art et Portails. Idem pour les Établissements Roy. « Le marché du portail est assez stable en volume depuis quelques années avec des variations plutôt liées aux aléas climatiques », confie son directeur général Jérôme Foucault. Mais fait notable : « le contexte concurrentiel est beaucoup plus fort. À la fois au niveau des acteurs sur le terrain, avec une présence renforcée des réseaux, mais également du côté de la distribution qui s’intéresse aux portails portés par la tendance du outdoor et de l’aménagement extérieur qui se porte très bien. En outre, pour certains professionnels, l’offre portail a permis de compenser une activité menuiserie un peu plus en déclin ». Du coup, en dépit des à-coups sai...

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire l’intégralité du dossier, abonnez vous à notre formule découverte

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ?

N°130

Septembre 2019


Abonnez-vous

Profitez du magazine où et quand vous voulez. Abonnements papier et offres 100% numériques sur ordinateur, tablette et smartphone

Je m’abonne à partir de 60 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Contact

Tel. +33 (0)2 43 59 90 80