Publicité
Toute l'actu
27/09/2017

L'activité du bâtiment en nette croissance principalement dans le neuf

activité du batiment

Conjoncture

La FFB avait estimé une croissance d'activité de 3,4 % en volume or la production affiche une augmentation de 4 % sur le premier trimestre 2017. Ces très bons résultats, longtemps espérés, sont portés principalement par le logement neuf, le meilleur élève du marché. Le secteur du bâtiment enregistre une progression globale de 16 300 emplois.

Le logement neuf

Il porte l'essentiel de la croissance avec +12,8 % en volume. Tout porte à croire que cela devrait continuer car pour le court terme, les permis et mises en chantier ressortent en hausses respectives de 12,9 % et 17,6 % en glissement annuel sur les quatre premiers mois de 2017.

En ce qui concerne le moyen terme, les ventes des promoteurs et des constructeurs de maisons individuelles s'avèrent toujours bien orientées, même si l'on note un léger tassement de cette tendance.  

Le non résidentiel

La production en non résidentiel neuf s'affiche très en retrait, avec + 0,4 % sur un an. Mais les hausses constatées des surfaces autorisées et commencées sur les quatre premiers mois de 2017, soit + 2,4 % et + 3,3 %, devraient lui donner un peu plus d'allant au fur et à mesure de l'année. Principale ombre au tableau, le segment des locaux commerciaux et assimilés qui semblent avoir des difficultés à décoller.  

L'amélioration-entretien

Quant à l'activité en amélioration entretien, elle affiche une avance de 1 % en glissement annuel sur le premier trimestre 2017 et connait une accélération au deuxième trimestre.  

L'emploi

Sur la base des données du ministère du Travail, le premier trimestre 2017 s'est soldé sur une vive progression de 16 300 emplois par rapport à la même période il y a un an, dont 14 400 postes d'intérim en équivalent-emplois à temps plein mais aussi 1 900 postes permanents. Les prévisions étaient de 10 000 emplois. Selon la FFB, cette inflexion reste limitée au regard des quelques 180 000 postes détruits depuis 2008.  

Les trois raisons principales de cette croissance

- La croissance économique s'affirme. L'Insee a révisé à la hausse sa prévision pour 2017 à 1,6 %, soit la plus forte progression depuis 2011, notamment grâce au redressement de l'investissement des ménages et des entreprises. Dans les prévisions 2017 de l'Insee, le bâtiment contribue pour 0,1 point à la croissance globale.

- Le marché du crédit reste porteur avec des taux particulièrement bas jusqu'à la fin 2017, voire au delà.

-Le rôle des aides avec le PTZ et le dispositif « Pinel » dans le neuf, la TVA à taux réduit, le Crédit d'impôt transition énergétique, le programme « Habiter mieux », l'éco-PLS, etc. en matière d'amélioration-entretien a été très positif. Le marché de la transition énergétique détient un rôle très important pour le secteur. La Fédération estime ce dernier à quelques 35 milliards d'euros HT par an, soit 28 % du chiffre d'affaires total. Il mobiliserait alors 630 000 actifs dans la filière. 

 
Publicité

Index pro

des fabricants

La base de données des professionnels du secteur de la baie

Accédez à l'index pro