Publicité
Toute l'actu
26/09/2017

Façadealu : un label au service des donneurs d'ordre et de la filière

façadealu label

Interview

À quelles nécessités répond ce nouveau label ?

Même si la conjoncture est un peu meilleure aujourd'hui, la situation des façadiers français reste très compliquée. Ils sont soumis à des pressions de réponse financière sur les marchés par des entreprises concurrentes qui ne proposent pas le même niveau de produit ni de prestation. Le label doit pouvoir les aider à mieux démontrer leurs compétences, à combler leurs éventuelles lacunes, et à monter en qualité si nécessaire. Ce faisant, l'objectif clé de cette démarche qualité est de promouvoir des niveaux de compétences homogènes pour permettre aux donneurs d'ordre - les architectes et les bureaux d'études spécialisés façades - de comparer les offres plus aisément et de façon plus fiable. Le label Façadealu les aidera à identifier les entreprises dont aura été validée la qualité du process dans sa totalité, depuis la remise de l'offre jusqu'à la fin de l'installation.

Sur quoi porte l'audit ?

Façadealu est un label portant sur l'ensemble de la prestation. C'est la démarche qualité la plus complète en la matière en Europe. La spécificité de nos entreprises de façades, c'est bien leur capacité à être un interlocuteur unique, depuis l'analyse de marché et la remise d'offre jusqu'à la réception en passant par la conception, en lien avec l'architecte et le bureau d'études, la fabrication et l'installation. C'est ce qui fait toute leur technicité et leurs compétences : il leur faut pouvoir conduire le contrat et garder la ligne jusqu'à la livraison du bâtiment en passant par toutes ces phases mettant en jeu des compétences multiples. Le référentiel prend en compte tous ces aspects. Il permet de démontrer que le produit fabriqué puis installé respecte les règles de l'art et de valider la qualité des composants (CEKAL pour les vitrages isolants, NF Profilés pour les profilés à rupture de pont thermique, Qualimarine pour le thermolaquage, ainsi que pour tous les éléments non traditionnels tels que les façades VEC et autres réalisés sous Avis Technique ou APEx). En préalable, l'entreprise doit mener un travail de préparation pour vérifier que son plan qualité interne est suffisamment et correctement documenté. Cette phase de vérification, voire parfois de création de documents, peut prendre du temps. Ensuite, l'audit en lui-même est rapide. Il est évidemment essentiel qu'il soit réalisé par une tierce partie indépendante, en l'occurrence SOCOTEC, qui garantit que le référentiel est respecté et maîtrisé, gage de compétence et de qualité.

Combien d'entreprises labellisées visez-vous ?

Comparé à d'autres secteurs, le nombre d'entreprises concernées n'est pas très important. Ce sont bien sûr nos adhérents Fenêtre & Façades - soit 32 entreprises - et, plus largement, celles qualifiées Qualibat pour leur activité de façade rideau ou de fenêtre aluminium. D'ores et déjà, trois entreprises sont labellisées jusqu'en mars 2019 : Seralu, Ouest Alu et Garrigues. Si, à terme, nous atteignons le seuil d'une cinquantaine, nous pourrons considérer que c'est une réussite. Après la mise en place du référentiel, le travail du SNFA consiste désormais à déployer le label de manière à pouvoir communiquer le plus largement possible auprès des donneurs d'ordre. Depuis cet été, le site du syndicat leur permet de télécharger un guide des bonnes pratiques en matière de façades. Les organisations professionnelles - architectes, économistes - vont relayer l'information et bien sûr nous la diffuserons largement à BATIMAT.

Quel est le bilan du label Fenetrealu à un peu plus d'un an de son lancement ?  

Le label se porte bien : le référentiel mis au point fonctionne très bien, le partenariat avec SOCOTEC aussi, et les retours faits par SOCOTEC montrent que les audits non seulement valident, mais aussi permettent aux entreprises de s'améliorer. Ainsi, toutes les entreprises qui ont obtenu le label sur un an à la première délivrance l'obtiennent pour deux ans lorsqu'elles candidatent pour la deuxième. Deux points restent à optimiser. Le nombre de labellisés d'une part. À 30, c'est bien mais c'est encore insuffisant. Des fabricants industriels de fenêtres aluminium livrent à des professionnels RGE, donc Qualibat, or Fenetrealu est loin d'avoir couvert tout le champ de ces fabricants, soit un potentiel de 100 à 150 entreprises. D'autre part, pour aller plus loin, il faut que le marché le demande. Or, on n'en est pas encore là. D'une manière générale, le système qualité de nos filières est essentiel et hyper-performant mais il est touffu et complexe. Nous avons un gros travail d'explication à mener. En l'occurrence pour Fenetrealu, il s'agit de bien faire valoir aux fabricants français que le label aide à démontrer la qualité de ce qu'ils livrent à leurs clients installateurs et que la démarche qualité est très importante pour eux comme pour défendre la fenêtre française. Le SNFA et SOCOTEC vont intensifier la communication dans ce sens auprès des installateurs mais aussi des maîtres d'ouvrage et des maîtres d'oeuvre. 

 

 

 

 

 
Publicité

Index pro

des fabricants

La base de données des professionnels du secteur de la baie

Accédez à l'index pro