Publicité
Toute l'actu
29/05/2015

RÉSULTATS DE LA CONSTRUCTION À FIN AVRIL 2015

LOGEMENTS NEUFS
Satin Moon® de Profils Systèmes. ©BF Architecture/Photo Richard Sprang

CONJONCTURE



Les chiffres de la construction de logements à fin avril 2015 ont été rendus publiques par le Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.



De février à avril 2015, le nombre de logements autorisés en données CVS-CJO diminue de 1,9 % par rapport aux trois mois précédents.
Le nombre de logements mis en chantier baisse de 2,6 %.




 

 

De février à avril 2015, le nombre de logements autorisés à la construction en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO) diminue en France de 1,9 % par rapport aux trois mois précédents. Les autorisations à construire des logements individuels augmentent de 2,8 %, celles pour des logements collectifs (y compris résidences) baissent de 5,2 %. Sur la même période, le nombre de logements mis en chantier a reculé de 2,6 %. Les mises en chantier de logements individuels sont en repli de 4,9 % ; celles de logements collectifs (y compris résidences) diminuent de 1,1 %.

Le taux d'annulation des logements individuels autorisés à être construits s'établit à 15,8 %, encore supérieur à sa moyenne de longue période (13,3 %). Dans le collectif, le taux d'annulation s'établit à 20,3 %, toujours au-dessus de sa moyenne de longue période (19,0 %).

Le délai moyen d'ouverture de chantier des logements individuels s'établit à 4,6 mois, légèrement inférieur à sa moyenne de longue période (5,2 mois). Dans le collectif, il s'établit à 7,7 mois, à un niveau bien inférieur à sa moyenne de longue période (10,8 mois).

 

RÉSULTATS DE LA CONSTRUCTION À FIN AVRIL 2015


En données brutes cumulées sur douze mois, le nombre de logements autorisés à la construction (365 600 unités) diminue de 5,0 % par rapport au cumul des douze mois antérieurs. Le nombre de logements commencés (347 900 unités) baisse de 7,5 %.

Cumulé sur douze mois, le nombre de logements individuels autorisés baisse de 4,0 % par rapport au cumul des douze mois précédents : - 2,2 % pour les individuels purs, - 8,3 % pour les individuels groupés. Le nombre de logements individuels mis en chantier diminue de 13,5 % : - 10,6 % pour les individuels purs, - 20,5 % pour les individuels groupés.

Cumulé sur douze mois, le nombre de logements collectifs autorisés y compris en résidences baisse de 5,7 % par rapport au cumul des douze mois précédents. L'évolution demeure contrastée : - 8,2 % pour les logements collectifs, + 12,6 % pour les logements en résidences. Les mises en chantier de logements collectifs y compris en résidences diminuent de 3,1 %. L'évolution est aussi contrastée : - 4,4 % pour les logements collectifs, + 7,2 % pour les logements en résidences.

 

RÉSULTATS DE LA CONSTRUCTION À FIN AVRIL 2015
RÉSULTATS DE LA CONSTRUCTION À FIN AVRIL 2015




COMMERCIALISATION DES LOGEMENTS NEUFS
RÉSULTATS AU PREMIER TRIMESTRE 2015


Au cours du premier trimestre 2015, 23 900 logements neufs ont été réservés, soit 14,4 % de plus qu'au premier trimestre 2014. Cette hausse tend à confirmer la reprise des ventes engagée au trimestre précédent. Dans le même temps, les mises en vente ont été réduites à 20 900 unités (- 5,9 %). Ce chiffre inférieur à celui des réservations permet aux promoteurs de résorber l'encours des logements proposés à la vente, jusqu'alors stabilisé à un niveau élevé. L'encours est en baisse de 4,3 % par rapport au premier trimestre 2014, mais reste à un niveau élevé.



Le rebond de l'activité se confirme

Cette hausse de l'activité prolonge la dynamique engagée au trimestre précédent et s'observe aussi bien pour les logements collectifs (+ 14,4 %), que pour les maisons individuelles (+ 14,1 %). Toutefois, les annulations de réservations se maintiennent autour de 2 200 unités, soit 9 % des réservations. Les mises en ventes sont en baisse par rapport au premier trimestre 2014 (- 5,9 %, soit 20 900 logements). Au final, l'encours de logements reflue assez nettement (- 4,3 %) après plusieurs trimestres de stagnation à un niveau élevé. Il représente 99 700 logements.

 
COMMERCIALISATION DES LOGEMENTS NEUFS



Appartements : consolidation des réservations et repli de l'encours

Pour le deuxième trimestre consécutif, les réservations dépassent les 20 000 logements, à 21 900 unités, soit une augmentation de 14,4 % par rapport au premier trimestre 2014. Ce regain d'activité se retrouve pour tous les types d'appartements, bien qu'un peu moins marqué pour les grandes surfaces (+ 6,9 % pour les 4 pièces ou plus). Parallèlement, les mises en vente diminuent de 5,8 % par rapport au premier trimestre 2014 et représentent 19 100 logements. Seules les mises en ventes de studio sont en augmentation (+ 30,7 %). Au final, l'encours des appartements proposés à la vente diminue (- 3,6 %), s'établissant à 90 100 logements. La part des logements en cours de construction ou achevés dans le stock de logements proposés à la vente a augmenté de 1,6 point par rapport au premier trimestre 2014 et reste sur une tendance haussière. Dans le même temps, les prix de vente sont stables : ce trimestre, un appartement est vendu en moyenne 3 850 euros le mètre carré.

 



Maisons individuelles : éclaircie dans un marché incertain

Les réservations de maisons individuelles sont en hausse de 14,1 % par rapport au premier trimestre 2014, pour atteindre 2 000 unités. Cependant, cette augmentation est à relativiser compte tenu du très bas niveau enregistré au premier trimestre 2014. Les mises en vente poursuivent quant à elles leur recul (- 6,1 % par rapport au premier trimestre 2014). Elles s'élèvent à 1 800 logements ce trimestre, proches de leur plus bas niveau depuis vingt ans. Les grandes maisons de 5 pièces ou plus sont les plus touchées. Néanmoins, ce très faible volume par rapport à celui des réservations permet une nette diminution de l'encours (- 10,8 %), s'établissant à 9 500 logements en fin de trimestre. La part des logements achevés parmi les logements proposés à la vente progresse, de 2 points sur un an. Le prix de vente moyen des maisons neuves diminue au premier trimestre 2015 de 1,6 % par rapport à début 2014.

 

 



Résultats régionaux

Au premier trimestre 2015, trois régions de France métropolitaine voient à la fois leurs mises en vente et leurs réservations diminuer par rapport au premier trimestre 2014. C'est le cas en Lorraine, en Île-de-France et en Corse. Seule la région Centre - Val de Loire voit ses mises en vente progresser tandis que ses réservations diminuent. Enfin, les réservations augmentent par rapport au premier trimestre 2014 dans dix-huit régions dont l'Alsace, la Haute-Normandie et Rhône-Alpes. Douze régions connaissent à la fois une hausse des mises en vente et des réservations, dont la Bourgogne, la Franche-Comté et Midi-Pyrénées. L'encours de logements neufs proposés à la vente, est supérieur à celui observé un an plus tôt pour quatre régions. La progression de l'encours atteint + 27 % en Champagne-Ardenne, région peu active en termes de promotion. Le prix de vente moyen au mètre carré des appartements est supérieur à son niveau de début 2014 dans treize des régions de France métropolitaine, il stagne pour deux régions. Sept régions connaissent une baisse des prix, notamment la Basse-Normandie. Le prix moyen des réservations reste globalement stable dans l'hexagone.

 
Publicité

Index pro

des fabricants

La base de données des professionnels du secteur de la baie

Accédez à l'index pro