Publicité
Toute l'actu
19/02/2014

L'AVENIR DE LA FENETRE PVC

snep
Le PVC peut rimer avec prestige. Réalisation de Deceuninck en Russie.

SNEP

Dans une conjoncture difficile, comment les acteurs de la filière PVC réussissent- ils à développer leur activité ? Le Pésident du SNEP, Yves Dubois, Directeur Général de Deceuninck France, et Jean- François Guillet, Directeur Commercial de Gealan (collège Gammistes du SNEP) nous éclairent.

Les derniers chiffres du marché de la fenêtre indiquent un tassement du PVC : une baisse relative, mais logique dans un marché du bâtiment en décroissance, estime Yves Dubois. Touchant surtout la réhabilitation de logements sociaux et une clientèle à faible pouvoir d'achat, elle impacte la vente de menuiseries en PVC blanc 58/60 mm d'entrée de gamme. Mais la rénovation du particulier a plutôt bien résisté dans un marché où 150 millions de menuiseries sont encore à changer. Souffrant, comme d'autres, d'un manque de visibilité sur le marché à venir, la filière PVC appelle à la stabilité et la lisibilité de l'environnement réglementaire.

Thermique, clair de vitrage, couleur et recyclabilité
Longtemps en croissance sans innovation majeure, crédit d'impôt aidant, la fenêtre PVC prend désormais en compte les besoins inéluctables d'évolution. Thermique, clair de vitrage, couleur et recyclabilité sont « les éléments obligés du cahier des charges des 3 prochaines années », pour répondre à la demande. Sur la thermique, la menuiserie PVC est toujours la mieux placée grâce aux caractéristiques isolantes du matériau. Les efforts en cours pour remplacer les renforts métalliques tout en réduisant les masses vues ne peuvent que conforter cette performance : la majorité des fenêtres PVC est déjà adaptée aux BBC ou Bepos (75% affichent Uw ≤ 1.4). Grâce à de nouvelles technologies comme le procédé Omniral/Full Coat de Deceuninck, il devient plus facile de la colorer, de manière industrielle. Un axe de développement très fort : on estime à près de 20% la part de PVC couleur (contre 15% il y a peu), avec des scores à 35 ou 40% dans quelques régions. Enfin, la recyclabilité devient un sujet d'interrogation courant de la part du particulier comme des donneurs d'ordre en rénovation de grands ensembles : prise en charge des anciennes fenêtres, part de matière recyclée dans les nouvelles menuiseries... Des filières s'organisent donc, malgré le caractère diffus du marché qui rend difficile la création de points de récupération et sachant que seules 3 à 5% des fenêtres déposées sont en PVC aujourd'hui. La possibilité de les mettre en décharge est un autre obstacle à la généralisation de bonnes pratiques. Les partenariats se multiplient pourtant sous l'impulsion de grands acteurs. L'intégration de PVC recyclé dans les profilés progresse, elle « au rythme d'une législation frileuse... On a assez de recul pour savoir que le PVC recyclé préserve les propriétés mécaniques, thermiques et physiques du matériau. Cela avance, mais il faudrait aller plus vite ». Qui dit recyclage, dit aussi éco conception et bilan carbone, celui du PVC étant meilleur que celui de l'alu, ajoute Yves Dubois. La recherche porte essentiellement aujourd'hui sur le remplacement des renforts métalliques qui favorise la thermique, y compris des fenêtres PVC couleur, sans nuire à leur inertie, quelle qu'en soit la dimension. Autre axe d'innovation, l'optimisation des techniques d'assemblage et de pose, pour favoriser la rentabilité des fabricants et installateurs, en tenant compte de l'évolution des modes constructifs, systèmes de ventilation et fermeture. À plus long terme, une réflexion est lancée sur le futur même des surfaces vitrées non fixes dans le bâtiment... Quant à la mention RGE, le SNEP va fournir des outils et faire campagne pour encourager les professionnels de la filière à s'engager dans la démarche. Ce, malgré la complexité d'une obligation qui risque encore de grever l'équilibre économique des entreprises (coût de formation), n'apporte pas toute garantie d'expertise ni de différenciation aux particuliers et, vu le nombre de personnes à former, semble « mission impossible » !

La couleur, un atout maître
Sur le marché de la fenêtre PVC, il est important de se différencier. La couleur en est le 1er moyen. Gealan développe depuis 30 ans son expertise de la coextrusion PMMA en complément du plaxage. Il doit son succès à cette offre qui a stabilisé ses volumes et augmenté ses ventes en termes de CA pour contrer l'accroissement de part de marché de l'alu. Le PVC couleur offre un meilleur rapport qualité/prix et, surtout, un meilleur rapport qualité/performance. La coextrusion PMMA ajoute à ces atouts une meilleure résistance aux rayures et aux intempéries, ajoute Jean-François Guillet, avis techniques à l'appui. Par exemple pour Gealan 25 à 30% des ventes en volume portent sur des profils plaxés ou coextrudés, une croissance de 10% en 2013. Les préférences vont toujours aux gris et bruns, 7016 en tête pour le coextrudé ; en plaxé, le chêne doré laisse une place de plus en plus importante au Winchester et les films lisses sont une bonne alternative aux classiques veinurés. Les couleurs métallisées progressent, en chantier particulièrement (gris anodisé 9006). Hors standard, toute teinte d'acrylcolor peut-être proposée ; ce fut le cas d'une demande récente de coextrudé orange pour un important chantier ! Les spécificités régionales persistent, inchangées : vert 6021 au Sud, bleu 5002 à l'Ouest... La couleur reste « un produit de prescription », promu activement auprès des architectes sur le triple argument prix/esthétique brossée du coextrudé/performance propre au PVC. Les clients poussent les ventes aussi bien en chantier qu'en réno, pour tirer parti d'un atout différenciant immédiatement lisible par le particulier. Les CMistes, eux, sont de plus en plus demandeurs d'information sur la couleur, dont le coextrudé, constate Jean-François Guillet, qui rappelle son caractère recyclable. Les extrudeurs gammistes continuent à faire évoluer leur palette en fonction des attentes du marché, et toutes leurs innovations techniques prennent en compte cet indéniable atout de différenciation qu'est la couleur. La campagne menée par le SNEP pour valoriser les fenêtres PVC, dont leur créativité liée à la couleur, doit porter ses fruits !
Sophie Dumoulin

 

 
Publicité

Index pro

des fabricants

La base de données des professionnels du secteur de la baie

Accédez à l'index pro